VOX nie qu’il y ait eu une extermination des homosexuels dans l’Holocauste

Quand on pense que nous avons entendu toutes les bêtises de VOX, le parti d’extrême droite est une fois de plus dépassé.

Cette fois-ci, c’était à Valence, lors d’une session plénière du conseil municipal. Une déclaration institutionnelle a été proposée à l’occasion de la 75ème anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz.

La formation radicale a refusé de la signer car, selon eux, il s’agissait d’une déclaration subordonnée aux lobbies LGBT et islamique. Ils affirment qu’il n’y avait pas d’homosexuels dans les camps de la mort nazis. En raison de son veto, la déclaration n’a pas pu être réalisée.

Le maire de Valence, Joan Ribó, a déclaré : « Vous devriez lire l’histoireParfois, l’ignorance devient de l’intolérance, et c’est un cas très clair d’ignorance et, bien sûr, d’intolérance.

Dans son compte-rendu sur Twitter, Ribó a également condamné le refus de VOX : « L’aile d’ultra-droite de Vox a refusé aujourd’hui de voter une déclaration institutionnelle en séance plénière à Valence en mémoire et en rejet de l’Holocauste. La raison ? Selon eux, dans les camps nazis, il n’y avait pas d’homosexuels».

Dans ce même message, il a assuré que l’intention du conseil municipal est d’approuver la déclaration par le biais d’une motion également : « Face au déni, nous, les démocrates, l’approuverons en tant que motion ».

VOX a ensuite rectifié cela et a annoncé qu’ils présenteraient leurs propres motions condamnant l’Holocauste, avec un accent sur les victimes catholiques.

La négation de la formation d’extrême droite s’oppose de front au site Internet d’Auschwitz lui-même. On peut y lire plusieurs articles publiés dans lesquels il parle de la présence des homosexuels dans les campagnes. Ils affirment que le Troisième Reich n’a pas eu le pouls tremblant lorsqu’il s’est agi de poursuivre et de punir l’homosexualité.

Les chiffres figurant sur ce site web indiquent que seulement 75 des 400.000 personnes enregistrées à Auschwitz ont reçu le triangle rose. Pourtant, ils affirment que des milliers d’hommes et de femmes homosexuels ont été tués par l’Allemagne nazie.

Ce triangle rose inversé était le symbole utilisé pour désigner les homosexuels sur le terrain. Un triangle noir a également été utilisé pour marquer les « asociaux ».. Cette catégorie comprend les lesbiennes, les prostituées et les personnes qui utilisent des moyens de contraception. Ce triangle noir est précisément celui qui a été utilisé plus tard pour créer le drapeau de la communauté lesbienne et féministe.

C’est une nouvelle barbarie de la part d’un parti qui a déjà démontré son intolérance et son ignorance à de nombreuses reprises. Ils essaient de nous rendre invisibles, de nier notre histoire et notre existence. Mais plus ils tenteront de nous faire taire, plus nous élèverons la voix.