Vox : « Les enfants gays ou transsexuels ne devraient pas être protégés, si une telle chose existe ».

VOX et sa relation avec les gays et les femmes. Ce pourrait être une histoire sans fin… Ces derniers temps, Alicia Rubio a été très présente dans les médias. Tout cela grâce à son discours lors de la session plénière de l’Assemblée de Madrid. Il y déclare que coudre un bouton est très responsabilisant et a fait valoir qu’au lieu de classes de féminisme, elles devraient être cours de couture obligatoires.

Cependant, ce n’est pas la première fois que le député Vox lâche de telles perles à la télévision. Il n’est pas nécessaire de plonger beaucoup pour trouver d’autres de ses déclarations qui parlent le lesboterrorisme ou le pornféminisme. Lors de cette même session plénière, elle a déclaré que « le féminisme est un cancer ».

Suite à tous ces commentaires, une autre vidéo de février dernier est devenue virale. Voici un extrait du programme Le chat dans l’eau de la Chaîne Inter-économique. Car dans cette émission, Alicia Rubio a dit, sans le moindre doute, que.. : « Les enfants homosexuels ou transsexuels ne doivent pas être défendus, si une telle chose existe »..

Dans ce programme, il s’est également attaqué au règlement 3/2016 sur la protection intégrale contre la phobie LGBTB et la discrimination fondée sur l’orientation et l’identité sexuelles dans la Communauté de Madrid. Mme Rubio a affirmé que Vox sera chargé d’abroger cette loi dès qu’elle aura une influence suffisante au sein du gouvernement.

Il semble donc que les membres de Vox veuillent une fois de plus nous enterrer dans les temps anciens. Ils ont l’intention de revenir à une époque où le silence et le déni étaient la norme. Une époque où les enfants homosexuels et transsexuels vivaient dans la peur de reconnaître leur vérité. Dans lesquels ils n’ont reçu que des malentendus et des rejets. Pour Alicia Rubio, ce qui est en dehors de sa perspective morale étroite est tout simplement nié. Il n’existe pas.

Ce genre de commentaires homophobes et machistes sont les mêmes que ceux que j’avais l’habitude d’endoctriner dans les salles de classe d’un lycée de Leganés. Jusqu’en 2017, elle a été enseignante et directrice d’études et, d’après ses étudiants, elle n’a pas non plus coupé un cheveu. De la prise de position en classe contre l’avortement à l’affirmation que le 016 « ne sert qu’à briser les familles et que les problèmes doivent être résolus à la maison ».

Ce sont ces mêmes étudiants qui se sont mobilisés jusqu’à leur licenciement. Quand elle et son mari ont participé à un événement de l’organisation ultra HazteOir accompagnant le célèbre bus Transphobic. Par des démonstrations et des écrits d’étudiants, de l’APE et d’autres membres du corps enseignant ils ont protesté jusqu’à ce qu’il quitte ses fonctions.

La réflexion que nous avons en suspens est de savoir dans quelle mesure quelqu’un qui dit ce genre de choses, ou qui a dû quitter son poste en raison de son machisme et de son homophobieUne personne qui est membre des Nations unies est une personne apte à participer aux décisions qui concernent un pays tout entier. Cela va au-delà de l’idéologie politique : il s’agit de respect. Et ce n’est certainement pas ce que VOX ressent pour les gais, les lesbiennes, les bisexuels, les intersexués, les transsexuels ou les femmes.