Plus de 200 églises catholiques se rebellent contre le Vatican et donnent leur bénédiction aux couples de même sexe

Le Vatican a fait un nouveau pas en arrière il y a quelques semaines. L’institution la plus puissante de la foi catholique a émis un ordre interdisant à ses prêtres de bénir une union entre personnes de même sexe.

Bien qu’une grande partie de la communauté LGBT ne s’identifie pas à l’Église catholique, il existe des homosexuels pleinement croyants qui souhaitent obtenir la même chose que leurs homologues hétérosexuels : la bénédiction de leur Dieu. Et pourquoi une personne devrait-elle renoncer à sa foi simplement parce qu’elle est homosexuelle ?

Selon le Vatican, il doit le faire. Toutefois, cette décision discriminatoire a suscité une opposition au sein même de la hiérarchie ecclésiastique. En Allemagne, cela est devenu évident lorsque plus de 200 églises communales ont célébré des mariages homosexuels, avec les bénédictions correspondantes.

La mère qui a assassiné son fils parce qu’il était homosexuel est condamnée à 25 ans de prison

Les choses ne se sont pas arrêtées là, car quelques jours après l’officialisation de la Doctrine de la foi, deux curés allemands, Burkhard Hose et Bernd Mönkebüscher, ont organisé une collecte de signatures qui a réussi à rassembler plus de 2 600 membres du clergé du pays, 278 théologiens et professeurs d’universités catholiques. Ils ont également mis en place la campagne #liebegewinnt (Love Wins) pour soutenir les couples homosexuels qui souhaitaient recevoir la bénédiction.

Ces opposants s’expriment haut et fort en affirmant que la sainteté de l’Église catholique n’est pas brisée par la bénédiction de personnes qui s’aiment. Il dénonce le fait que l’on puisse bénir un bateau, des bureaux ou des animaux domestiques, mais pas l’amour d’un couple qui s’aime. personnes du même sexe.

Ouverture de la première banque de sperme pour les personnes séropositives.