Pete Buttigieg répond à l’homophobie : « Je suis très fier de mon mariage et de mon mari.

Pete Buttigieg a dû faire face à l’homophobie pendant sa campagne politique. Le leader démocrate qui sera confronté à Trump lors de la prochaine élection a décidé de parler des commentaires homophobes qu’il reçoit. En fait, il a décidé de le faire dimanche dernier, en profitant des commentaires d’un commentateur radio conservateur nommé Rush Limbaugh.

Ce monsieur, a demandé sur un ton plutôt offensif et humoristique si les électeurs de Buttigieg l’éliront juste parce qu’il a embrassé son mari dans les coulisses des débats électoraux. Il a également ajouté au cours de son émission que pour Donald Trump ce serait un plaisir de faire face à une candidate qui embrasse son mari à la barre.

Il est curieux de découvrir que c’est précisément ce commentateur qui a récemment reçu le Médaille présidentielle de la libertéqui est la plus haute décoration civile du pays.

Face à cela, Pete a clairement indiqué que les États-Unis ont besoin d’une politique ouverte à tous. Il a également déclaré qu’il n’est pas disposé à accepter des commentaires sur le « les valeurs familiales ». de personnes comme Rush Limbaugh ou toute autre personne qui décide de soutenir Trump en tant que leader du pays.

N’oublions pas que Buttigieg, qui n’a que 38 ans, a décidé de confesser son homosexualité d’ici 2015 et s’est marié en 2018. En fait, dimanche dernier, elle a également fait référence à sa vie personnelle et a déclaré qu’elle était très fière de son mariage, ainsi que de son mari Chasten Giezman. Selon ses propres termes à Fox News :

Je ne vais pas recevoir de conférences sur les valeurs familiales de personnes comme Rush Limbaugh ou tout autre fan de Trump.

Toutefois, ces commentaires embarrassants ne sont pas les seuls que Pete a reçus. Un autre exemple de la plus scandaleuse Sebastian Gorka. Un autre commentateur radio, lui aussi ultra-conservateur et qui a d’ailleurs travaillé à la Maison Blanche aux côtés de Trump, a tenu des propos super-homophobes.

Dans l’une de ses émissions de radio, il s’est adressé directement à ses auditeurs pour leur demander pourquoi un homosexuel venait faire une conférence sur le droit à l’avortement.

Immédiatement après ces déclarations, une vague de commentaires en désaccord avec les déclarations a pu être perçue. Même si certains d’entre eux viennent du Parti républicain. Et c’est… Même Donald Trump a dit qu’il n’y avait aucune raison pour que l’Amérique n’élise pas un président gay !

Face à de tels commentaires et réactions, M. Buttigieg a été clair : « Les États-Unis ont dépassé ce stade et nous devrions avoir des politiques qui accueillent tout le monde. Je suis triste de voir le Parti républicain adopter ce genre de la rhétorique homophobe‘.