Nicholas Yatromanolakis est le premier ministre gay de l’histoire de la Grèce

Le fait qu’une personne LGBT occupe un poste à responsabilité dans le monde de la politique est une nouvelle particulièrement importante. Traditionnellement, les hommes homosexuels qui vivaient hors du placard étaient poussés dans la sphère de la marginalité. La vie nocturne, la drogue, la prostitution et la criminalité étaient considérées comme faisant partie de l’environnement « naturel » des personnes LGBT. Mais pourquoi cela se produit-il ? Tout simplement et tristement parce que l’homosexualité était considérée comme une maladie mentale et un choix conscient allant à l’encontre de la moralité.

Par conséquent, ces emplois « de jour » et « respectables » étaient interdits et les homosexuels avaient un choix difficile à faire : Soit vivre dans le placard pour avoir une certaine stabilité au sein de la société, soit vivre en liberté mais dans un monde marginal où ils étaient laissés vulnérables et exposés à toutes sortes de dangers.

En ce sens, il est particulièrement symptomatique qu’un homme ouvertement gay occupe des postes à responsabilité dans la sphère politique. Il s’agit non seulement d’un reflet de l’évolution et du changement, mais aussi de nouvelles perspectives de changement. Il est clair que si, au sein de l’appareil politique et juridique, il y a des personnes LGBT (qui connaissent les problèmes rencontrés par la communauté de par leur propre expérience), des mesures beaucoup plus efficaces seront prises. Et il y aura une influence positive sur la construction d’un système social plus juste. En réalité, il est très difficile de construire un système juridique qui protège la diversité, si cette diversité n’existe pas au sein de votre organisation.

Aujourd’hui, nous voulons parler de Nicholas Yatromanolakis. Cet homme est devenu un symbole du changement en Europe et dans le monde. Il est le premier ministre de la culture fièrement gay !

Voir ce message sur Instagram

Un message partagé par Nicholas Yatromanolakis (@yatromanolakis).

Il a 44 ans et a occupé l’année dernière le poste de secrétaire général de la culture contemporaine. Aujourd’hui, enfin il a réussi à faire un saut définitif : il est ministre !

Dans toute l’histoire de la Grèce, il n’y a jamais eu de ministre homosexuel, donc… Nicholas est devenu un symbole.

Depuis sa jeunesse, il s’est battu avec acharnement pour la cause LGBT et la recherche d’une réelle égalité sociale. En fait, Il est le fondateur de sa propre ONG, développée dans l’intention de soutenir les réfugiés et les immigrants LGBT. pour s’insérer dans le monde du travail.

Aujourd’hui, les associations LGTB célèbrent leur élection avec beaucoup d’espoir et d’enthousiasme. Il est temps d’ouvrir la voie dans le monde de la politique aux personnes LGTB !

Voir ce message sur Instagram

Un message partagé par Nicholas Yatromanolakis (@yatromanolakis).