L’Espagne approuve la « loi trans

[ad_1]

Après un litige ardu, le gouvernement des ministres a approuvé la loi Trans en la fusionnant avec la loi LGBT. En pleine semaine des fiertés, la nouvelle loi garantit la protection des droits des personnes LGBT, y compris des personnes transgenres, une loi qui légalise l’autodétermination du genre et que, n’obligera pas les personnes transgenres à se déclarer malades avant de pouvoir entamer leur processus de transition. ou changer leur sexe légal sur leur carte d’identité nationale. Pour entamer le processus, il leur suffira de préciser leur volonté et de réaffirmer leur décision devant l’état civil trois mois plus tard.

De cette façon, L’Espagne rejoint le reste des pays qui ont dépathologisé la reconnaissance de l’identité de genre, parmi lesquels l’Argentine, le Portugal, le Danemark ou Malte. Selon la nouvelle réglementation, une personne âgée de plus de 16 ans peut demander motu propio la rectification de son sexe dans le registre civil. La loi Trans est une mise à jour de la loi de 2007 qui marquait un avant et un après, mais n’offre toujours pas de garanties. Selon la loi de 2007, toutes les personnes transsexuelles devaient reconnaître qu’elles souffraient d’une maladie, appelée « transgénérisme ». « dysphorie de genre » et passer deux ans sous hormones avant de pouvoir enfin accéder au changement d’identité sexuelle.

« Dans cette Pride, nous faisons l’histoire, en faisant un pas de géant dans les droits LGBTI et en particulier dans les droits des personnes trans », déclare Irène, reconnaissant l’effort inlassable qu’ils ont fait depuis le collectif LGBT pour parvenir enfin à la dépathologisation de la transsexualité. En outre, le ministre a également rappelé qu’ils sont les protagonistes de la loi, mais aussi « les femmes féministes de ce pays. C’est une loi féministe qui comprend que soit nous y arrivons tous, soit aucun d’entre nous n’y arrivera. Il y a des milliers de femmes féministes dans notre pays, parmi lesquelles je m’inclus, qui sont convaincues que lorsque les droits de l’homme sont garantis, nous faisons une société plus libre »..

[ad_2]