Les enseignants enseignent en jupe après qu’un élève ait été expulsé pour en avoir porté une

Un groupe de professeurs d’espagnol a décidé d’enseigner en jupe après qu’une élève ait été renvoyée pour en avoir porté une. L’événement a suscité un mouvement de protestation sous le hashtag #laropanotienegenero.

Mikel Gómez, âgé de seulement 15 ans, a déclaré sur son compte TikTOk que. a décidé d’aller en classe en jupe pour défier les normes de genre et montrer son soutien à la libération des femmes.. Cependant, les conséquences ne se sont pas fait attendre. Il a été immédiatement expulsé et envoyé chez un psychologue où on lui a demandé s’il se sentait comme une femme.

Ce fait a donné lieu à une protestation nationale qui s’est matérialisée par le port de jupes par des centaines d’enfants. Quand José Puñas, un professeur de mathématiques, a entendu parler de ce qui s’était passé… il a choisi de suivre l’exemple des élèves et de porter lui aussi des jupes.

« Il y a vingt ans, j’ai subi des persécutions et des attaques juste à cause de mon orientation sexuelle dans le même lycée où je suis maintenant enseignant. De nombreux enseignants ont décidé de détourner le regard. Je veux rejoindre la cause de Mikel.qui a été expulsée et envoyée chez le psychologue pour être allée en classe en portant une jupe », a-t-elle déclaré sur les médias sociaux.

Ce fait a été repris dans d’autres centres et s’est traduit par le soutien d’un plus grand nombre d’enseignants dans tout le pays.. Par exemple, Borja Velázquez et Manuel Ortega, de l’école Virgen de Sacedón à Valladolid.

Dans leur cas, les deux ont décidé de porter une jupe à l’école pendant tout le mois de mai. lorsqu’un de ses élèves a été victime d’attaques homophobes répétées en classe.

Velazquez a également rendu son soutien public sur les médias sociaux : « Une école qui éduque au respect, à la diversité, à la mixité et à la tolérance. habillez-vous comme vous voulez ! Nous rejoignons la campagne #vestirseacortandoelgenero ».

En Galice, par exemple, des élèves de différentes écoles se sont engagés à porter une jupe le quatrième jour de chaque mois pendant six mois afin de mettre en avant les activités de l’association. leur soutien à la communauté LGBT et, en général, à toutes les personnes qui s’habillent de manière non normative.

« On nous a toujours dit qu’il fallait apprendre les maths, les langues ou l’histoire. Mais on ne nous a pas parlé de l’importance d’apprendre quelque chose d’aussi important que l’égalité. Grâce à nos efforts, l’école d’Otero a mis en place un cours sur l’égalité des sexes », a déclaré l’organisatrice Lía Menduiña Otero.