L’Écosse va enseigner une matière sur l’histoire des LGBT dans les écoles

[ad_1]

L’année 2020 a été marquée par des circonstances qui ont rendu impossible la célébration de la LGBT Pride dans les rues. Cependant, cette pandémie n’a pas réussi à faire taire nos voix et, en fait, nous pourrions dire que cette année, la fierté a eu beaucoup plus d’écho sur Internet et les réseaux sociaux. L’Écosse est l’un des pays qui a fait l’actualité, et pas pour n’importe quoi.

Ce pays d’Europe du Nord s’est attelé à la création et à la mise en œuvre d’une loi qui fera de l’histoire des LGBT une matière enseignée dans les écoles. Grâce à cette proposition chaque élève pourra s’informer sur l’origine et le développement du mouvement.

Cette nouvelle loi a fait de l’Écosse le premier pays au monde à offrir une formation et une éducation LGBT dans les écoles. Il est vrai qu’il y a maintenant plusieurs pays qui ont adopté ces contenus pour développer les débats au sein d’autres sujets, mais c’est la première fois qu’un sujet spécifique sur notre collectif a été créé.

C’est un grand pas en avant, car nous savons que le problème de l’homophobie réside dans la désinformation et l’ignorance. Garantir l’éducation à ce niveau, c’est garantir la sécurité de nos générations futures et actuelles.

« Cela permettra d’intégrer davantage l’éducation LGBT dans notre programme scolaire et, au lieu de la réduire à des leçons spécifiques, d’améliorer l’environnement d’apprentissage pour les enfants et les jeunes. Cette mise en œuvre des recommandations du groupe de travail LGBT+ permettra aux éducateurs de fournir une sensibilisation, une compréhension et un apprentissage des LGBT dans toutes les matières de notre programme.« .

Ce gurpon de travail a été stimulé par l’organisation non gouvernementale Time for Inclusive Education. L’objectif est le suivant l’éradication totale de l’homophobie, de la biphobie et de la transphobie qui existent dans les écoles. et qui représente un grand danger social.

En outre, le renforcement du système éducatif dans cette direction permettrait également de Répond aux demandes des élèves des établissements d’enseignement eux-mêmes. « En n’adoptant pas une approche prescriptive dans le cadre de notre programme d’études, les résultats de sa mise en œuvre permettront aux autorités éducatives individuelles de développer et d’offrir des leçons pertinentes qui répondent aux besoins de tous les élèves. Tous les enfants ont le droit de recevoir une éducation qui reflète le monde dans lequel nous vivons et le monde dans lequel nous voulons vivre. » ajoute le ministère.

[ad_2]