Le drapeau LGTB retiré et la ville se rebelle en installant plus de 400 drapeaux

Cela s’est produit dans la ville de Villanueva de Algaidas, à Malaga, qui compte un peu plus de 4200 habitants. Chaque année, le Parti socialiste organise des activités pour célébrer la journée de la fierté LGTBIQ. Cependant, cette année a été différente. Le conseil a décidé de retirer le drapeau multicolore du balcon du bâtiment municipal, ce qui n’était pas arrivé depuis des années, et beaucoup d’entre nous savent pourquoi. L’Espagne et le monde entier vivent un moment où les droits de la communauté LGBT sont plus menacés que jamais.

L’émergence de VOX, le parti d’extrême-droite dirigé par Santiago Abascal, a déstabilisé les choses. Aujourd’hui, le pays est de plus en plus confronté parce que le discours de haine et de discrimination touche plus de personnes que prévu. Cependant, les habitants de cette ville ont déjà montré quelque chose : L’extrême droite n’aura pas la voie facile. Nous n’allons pas baisser les bras et encore moins nous laisser manipuler par leur idéologie anti-droits de l’homme.

Tout a commencé lorsque, quelques heures à peine après avoir placé le drapeau, trois voisins se sont rendus au quartier général de la garde civile pour demander que le drapeau soit retiré, tout comme le conseil municipal. Dès lors, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre et tous les villageois se sont mis au travail.

Un jeune homme de la région a décidé de lancer un appel sur les réseaux sociaux pour encourager ses voisins à placer le drapeau en signe de solidarité. Jusqu’à présent plus de 400 drapeaux ont été recensés, si bien qu’aujourd’hui l’arc-en-ciel est plus présent que jamais. incroyable !

Cette nouvelle a à son tour eu des répercussions dans tout le pays et ses images se sont répandues en devenant virales. La solidarité dont ont fait preuve ces voisins mérite sans aucun doute d’être soulignée. En outre, De tels actes deviennent l’espoir de nombreux jeunes qui, aujourd’hui encore, sont rejetés par leurs parents et expulsés de leur foyer.

C’est aussi le cas pour de nombreux hommes, femmes et personnes de genre non binaire qui, chaque jour, sont rejetés au travail, subissent du harcèlement au travail ou ne sont pas directement embauchés en raison de leur condition sexuelle ou de leur identité de genre. Aussi pour ces personnes qui, chaque jour, subissent des coups et des attaques systématiques pour le simple fait d’aimer.

Ce beau geste nous rappelle qu’il y a beaucoup plus de gens qui ont du cœur et une conscience sociale, même si beaucoup tentent de le cacher par tous les moyens. Aujourd’hui, beaucoup se souviennent également du couple de femmes flamenco qui se tenait la main avec un bracelet arc-en-ciel sur l’affiche officielle de la précédente Pride. Continuons à combattre la haine, continuons à défendre l’amour.

https://twitter.com/Isabel_Franco_/status/1276228331160178689