Le drapeau de la Fierté confisqué aux supporters danois par les commissaires de l’UEFA

[ad_1]

Pendant la retransmission du match, des photos ont été diffusées montrant un groupe de supporters brandissant un drapeau arc-en-ciel avant que celui-ci ne soit confisqué par le personnel de sécurité. Cette censure manifeste est intervenue peu après que l’UEFA, la plus haute autorité du sport, ait été au centre d’une autre controverse LGBT. Et c’est cela, l’organisme a interdit la diffusion de publicités sur le thème des LGBT pendant les matchs Russie-Azerbaïdjan.

Face à ce dernier incident, les représentants de l’UEFA ont déclaré qu’aucun retrait du drapeau LGBT n’avait été ordonné. « Encore nous menons une enquête sur ce qui s’est passé. Nous allons contacter le délégué à la sécurité et les autorités locales pour faire la lumière sur cette question. »

« Le drapeau arc-en-ciel reflète les valeurs fondamentales de l’UEFA car il promeut tout ce en quoi nous croyons : Une société plus égalitaire, tolérante envers tous, et l’UEFA a veillé à ce que le drapeau soit rendu au supporter. » termine la déclaration, bien sûr sans mentionner le mot « LGBT » à aucun moment.

L’UEFA a été mise en cause à plusieurs reprises tout au long de l’Euro après avoir décidé d’interdire l’éclairage de l’État de Munich avec des couleurs arc-en-ciel. En quelques jours, probablement en raison du tumulte qui s’est formé, a approuvé l’insertion de panneaux publicitaires sur le thème de l’arc-en-ciel sur les terrains de jeu. Elle a toutefois interdit à Volkswagen d’exposer des panneaux LED arc-en-ciel en Russie et en Azerbaïdjan, affirmant qu’elle ne faisait que se conformer aux réglementations locales en vigueur.

[ad_2]