L’amour a gagné : le Gabon dépénalise l’homosexualité

[ad_1]

Le Gabon est devenu l’un des rares pays du continent africain à abolir la loi criminalisant les relations homosexuelles. Cette grande nouvelle est devenue une réalité le 23 juin dernier. Les membres de la Chambre basse du Parlement ont approuvé l’abrogation avec un taux de participation important.

Au total, 48 représentants politiques ont soutenu la proposition du gouvernement d’inverser la tendance à la baisse des prix. l’article criminalisant l’homosexualité qui a été créé en 2019.. Contre 48 votes positifs, 24 représentants ont décidé de voter contre et 25 se sont abstenus.

« Ces 48 députés ont ébranlé tout le pays, ses coutumes et ses traditions ».L’un des députés qui a voté contre la révision de l’article a déclaré.

Aujourd’hui, les droits des LGBT en Afrique brillent par leur absence. Saviez-vous que 73 pays dans le monde criminalisent actuellement l’homosexualité ? Même au milieu de 2020, six d’entre elles sont assorties de la peine ultime : la peine de mort. Ces pays sont l’Iran, le Nigeria, l’Arabie saoudite, la Somalie, le Yémen et le Soudan.

Bien que cette nouvelle soit une source d’espoir très importante pour la communauté LGBT, le chemin à parcourir dans ce pays d’Afrique subsaharienne est encore long. Aujourd’hui au Gabon, le mariage homosexuel est toujours interdit et la conscience sociale de l’homosexualité est généralement négative.. Aujourd’hui, les relations homosexuelles consenties sont toujours taboues.

[ad_2]