La Suisse vote pour faire de l’homophobie un crime

Suisse a voté un projet de loi visant à d’interdire la discrimination fondée sur l’orientation et l’identité sexuelles. Les Suisses ont soutenu cette nouvelle loi avec 63,1% de voix pour et 36,9% de voix contre.

Le populisme de droite du Parti populaire suisse a fait grande résistance contre cette loi parce qu’ils disent qu’elle violerait la liberté d’expression, mais cela n’a pas été utile car la mesure a été approuvée par une large majorité.

Il y a beaucoup de gens, comme on peut le voir, qui soutenir l’égalité quelle que soit l’orientation sexuelle de chacun.

Selon le Groupe Cruz RosaCe résultat est le reflet d’une grande signe d’acceptation de la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et d’autres personnes ayant des orientations et des identités sexuelles différentes.

Le oui à la discrimination sexuelle Il est clair que la communauté LGBTI s’en servira pour rechercher une application cohérente du code pénal et pour obtenir un mariage égal qui n’existe pas à l’heure actuelle.

Qu’en est-il des manifestations homophobes en public ?

Les personnes qui dénigrer publiquement d’autres personnes en raison de leur orientation et de leur identité sexuelles, d’inciter à la haine ou de tenir des propos homophobes en public seront punis par des peines pouvant atteindre 3 ans de prison.

Cela inclut les messages en les réseaux sociaux, à la télévision et dans d’autres médias publicsLa discrimination à l’encontre des personnes appartenant à ce groupe dans les lieux publics tels que les cinémas, les restaurants, les théâtres, etc.

Il reste à voir ce qui se passera dorénavant et quelles mesures seront prises dans ces premiers cas. Nous sommes sûrs que cette mesure permettra de les réduire ou de les éliminer définitivement.

Il convient de noter qu’elle ne traite pas explicitement de la transphobie parce que le Conseil des États l’a rejeté au motif que les critères « étaient trop paresseux ».

Les droits LGBTI en Suisse

Actuellement, le La situation des droits de la collectivité est mauvaiseBien que cette nouvelle initiative sera d’une grande aide à un groupe qui craint de se montrer en public par peur.

En fait, en Suisse, nous le mariage égal n’a pas été reconnu bien qu’il soit l’une des nations les plus riches d’Europe.

Au moins, le vote nous montre que quelque chose est en train de changer et que la la haine contre les lesbiennes, les bisexuels et les gays ne doit pas être tolérée Pas question.

Un exemple clair que d’autres pays devraient suivre et qui aidera le collectif à continuer à revendiquer des droits qui leur ont toujours appartenu.