La Namibie va dépénaliser les relations sexuelles anales d’ici fin 2021

[ad_1]

Tout porte à croire que l’ancienne loi homophobe est sur le point d’être dépénalisée en Namibie, car un projet de loi est en cours d’élaboration pour lever l’interdiction du sexe anal dans le pays.

Tel que publié dans un rapport produit par la Commission de réforme et de développement du droit le 17 mai dernier.les lois punissant la « sodomie » dans le pays seront abrogées.

Selon les déclarations de la ministre de la Justice elle-même, Yvonne Dausa, un projet sera présenté au Conseil des ministres dans un délai de quelques semaines seulement et, d’après ce qu’il semble, il y a de fortes chances que l’abrogation devienne finalement effective à la fin de 2021.

VOX dit NON au mariage gay d’une manière claire et retentissante.

Yvonne met l’accent sur la nécessité que l’homophobie disparaisse enfin de l’appareil institutionnel. « Aucun Namibien ne devrait accepter l’idée qu’il existe des citoyens de seconde zone, qui sont exclus, persécutés et stigmatisés uniquement en raison de leur orientation sexuelle. »

Les membres du comité ont noté que « l’interdiction du sexe anal et de l’homosexualité porte directement atteinte aux droits fondamentaux des êtres humains et alimente une culture homophobe et intolérante à l’égard des personnes LGBT. »

« Cette loi doit disparaître car elle porte atteinte aux droits constitutionnels et au droit international de nos citoyens. »

En moins de dix ans, 23 hommes ont été arrêtés et accusés de délits de « sodomie ». Bien que l’application de ces lois rétrogrades et discriminatoires soit peu fréquente, elles continuent d’alimenter la stigmatisation et de rabaisser les homosexuels au rang de criminels pour le simple fait de faire de leur corps ce qu’ils veulent et de vivre leur sexualité comme ils l’entendent.

Un député ultra-conservateur et anti-gay surpris en train d’embrasser un autre homme lors d’une soirée gay.

L’homosexualité au niveau légal en Namibie a toujours été entourée de messages contradictoires. Si le fait d’être homosexuel n’est pas punissable en tant que tel, le sexe anal reste illégal depuis la fin du XIXe siècle.

Ces lois datent de la colonisation romaine et néerlandaise et sont toujours en vigueur aujourd’hui. incroyable !

[ad_2]