La Hongrie suit l’exemple de la Russie et introduit une loi contre la propagande homosexuelle

[ad_1]

Le Premier ministre Vikto Orban a présenté jeudi de nouveaux amendements législatifs visant à interdire la promotion de l’homosexualité ou de la transsexualité. parmi les mineurs. Ceci a été publié sur le site officiel du Parlement.

Les réponses à cette proposition ne se sont pas fait attendre. Cinq ONG, Budapest Pride et Amnesty International ont produit un contre-communiqué. soulignant les dangers de cette nouvelle proposition : « Elle est similaire à la loi russe contre la propagande homosexuelle ».

Cela se traduira notamment par l’interdiction faite aux grandes entreprises telles que Coca-cola d’inclure les personnes LGBT dans leurs campagnes ou même de montrer leur soutien à la défense de leurs droits. Elle s’étendra également au monde de la littérature (en 2020, un recueil de nouvelles sur l’homosexualité a suscité l’ire des autorités).

« Si de telles mesures sont adoptées, la liberté d’expression et les droits des enfants seront restreints.. La Hongrie copie les modèles dictatoriaux de la Russie ou de la Chine qui vont à l’encontre des valeurs européennes ». Ils ont ajouté dans le contre-communiqué.

Le plus ridicule dans tout cela, c’est que ces mesures font partie d’un programme de lutte contre la pédophilie. En conséquence, cette proposition de loi clairement anti-LGBT est élaborée dans un environnement de recrudescence politique dans le sillage de Viktor Orban, un fervent défenseur des valeurs chrétiennes traditionnelles.

L’année dernière déjà, une nouvelle mise en œuvre juridique a été adoptée, dans laquelle la notion traditionnelle de famille et de genre a été définie. en interdisant purement et simplement l’adoption de couples de même sexe.

[ad_2]