En pleine pandémie, Trump autorise les médecins à refuser les soins aux patients transgenres

Donald Trump, le président le plus discriminatoire et homophobe de ces dernières années aux États-Unis.a fait les gros titres une fois de plus. Et oui, une fois de plus, c’est à cause de ses politiques haineuses.

Et il a décidé pour attiser la haine contre les transsexuels en profitant de la situation dramatique que traversent les États-Unis. en termes de santé, devenant le principal foyer de l’épidémie dans le monde.

Dans un scénario qui accumule déjà plus de 1.034.000 contagions et 60.000 décès… Trump l’a encore fait : il s’est attaqué aux plus vulnérables. Et il l’a fait en distribuant une nouvelle règle au sein du département de la santé et des services sociaux selon laquelle les protections seraient supprimées pour les personnes transgenres qui ont été poussés par l’administration Obama.

Et cette étape, juste la première avant de rendre la nouvelle loi publique. Jusqu’à présent, les mises à jour ont été effectuées sur le site de la Maison Blanche. pour préciser que la règle d’Obama est en cours de révision.

Mais en quoi consistait cette règle ?

Elle s’appelait « Obamacare » et interdisait catégoriquement toute discrimination fondée sur le « sexe » à l’encontre des patients dans les services de soins de santé. Cette loi a été créée après avoir analysé la situation qui existe dans les hôpitaux.où les taux de discrimination sont vraiment scandaleux.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le Center for American Progress (CAP) a révélé que. près d’un tiers des adultes transgenres (29 %) ont déclaré qu’un professionnel de la santé avait refusé de les traiter uniquement en raison de leur identité de genre.

Donald Trump a l’intention d’éradiquer les protections pour la communauté LGBT dans ce type de situations. En vertu de la nouvelle disposition de l’administration Trump, une telle discrimination serait à nouveau légale. Donc, cela si vous êtes une personne transgenre et que vous venez d’avoir un accident, que vous souffrez de dépression ou que vous ne vous sentez tout simplement pas bien, un médecin a tout à fait le droit de vous refuser des soins.

Nous voyons ici une fois de plus que sous l’administration Trump, la haine et les préjugés sont bien au-dessus de la moralité, de l’éthique et des droits de l’homme. Aussi, ceci est entièrement couvert et protégé par la loi.donc si vous êtes une personne transgenre aux États-Unis, votre santé ne compte pas et vous êtes plus vulnérable.

Saviez-vous que les personnes LGBT sont sept fois plus susceptibles d’éviter d’aller chez le médecin pour éviter d’être discriminées ? Et ceci, à un moment comme aujourd’hui, avec une pandémie mortelle qui emporte des milliers de vies dans son sillage, est d’autant plus mortel et dangereux.

Selon Katie Keith, militante LGBT, « si la disposition est adoptée, ces changements seront au mieux nuisibles. Ils sont vraiment cruels.surtout dans le cadre d’une pandémie mondiale qui touche de manière disproportionnée les communautés les plus vulnérables ».