Mathieu: « Le Moi pour Toi est une forme de thérapie »

LeMoiPourToi

Mathieu est l’auteur lyonnais du blog « Le Moi pour Toi », témoignage touchant qui retrace au fil des mois, l’évolution de la vie ordinaire d’un jeune gay. Il a répondu à nos questions.

Qu’est ce qui t’a amené à créer Le Moi Pour Toi?

C’était en 2005 et à l’époque personne ne savait que j’étais homo. J’avais 20 ans et je n’avais même jamais fait de bisous à des garçons. J’étais limite encore en train de me demander si j’étais homo. Je n’achetais pas TETU, je n’étais pas dans le milieu et il fallait que je voie s’il y avait des gens qui répondaient à ça. Donc je me suis dit qu’en le mettant sur Internet j’aurai peut-être des réponses. C’est en allant sur Internet, en écrivant que j’ai découvert un milieu : d’abord sur Internet puis ensuite dans la vraie vie. C’était concrètement la solitude qui m’a poussé à écrire.

Justement, les principaux Tags utilisés dans ton blog sont solitude, amour, démission, peur…

(Rire) Il y a de quoi se couper les veines! Honnêtement… Ce n’est pas rigolo. Ce n’est pas un blog drôle! Si tu l’as lu depuis le début il y a des trucs super durs effectivement. C’est vrai que je sombre souvent dans le pourfend le coeur, dans le mélancolique… Quand je me mets à écrire c’est toujours pour exprimer ce qui ne va pas et tu trouves d’ailleurs des parties difficiles. Je ne raconte pas « aujourd’hui j’ai mangé une pomme en regardant la télé comme on peut le faire sur sur Facebook ». Moi c’est pas ça. Je n’écris pas souvent, par contre quand j’écris, c’est souvent pour écrire sur ce qui m’a pesé.

Est-ce que tu utilises ce moyen pour communiquer au sein de ton couple?

Non pas du tout. Je ne me suis rendu compte qu’après que le blog pouvait me servir à communiquer, mais j’écris d’abord parce que c’est une forme de thérapie.

extraitbloggaylyonlemoipourtoi

Comme un journal intime?

Il n’est pas intime justement! Quand tu écris un journal intime tu écris « cher journal ». Là je dis « cher tous ». Et donc non je ne m’en sers pas pour communiquer. Ce que je mets sur internet n’a rien de secret pour la personne avec qui suis. Si ça ne va pas bien avec cette personne là, ça n’ira pas bien non plus sur internet. A l’inverse, si ça va bien, je peux aussi écrire des très jolies choses.

Pourquoi « Le Moi Pour Toi » comme titre de blog?

Je pense que la réponse ne te plaira pas! Il faut se replonger dans le contexte. En 2005 j’écoutais beaucoup Carla Bruni, qui à l’époque n’était pas Sarkozy. Elle venait de sortir son premier album dans lequel il y avait une chanson qui s’appelle « Le toi du moi ». Dans cette chanson elle va s’amuser à allier deux objets ou deux idées parfaitement complémentaires pour définir un petit peu son couple. Toute la chanson est écrite comme ça. Je me suis inspiré de son titre pour faire le mien, donc « le toi du moi » à donné « le Moi Pour Toi ». J’aurais même pu l’appeler « Le moi pour vous » parce qu’au final je n’ai pas qu’un seul lecteur.

Justement, combien de lecteurs te suivent?

Ca dépend. Plus j’écris, plus je suis lu. Quand j’étais étudiant à Annecy j’avais d’autres lecteurs que ceux d’aujourd’hui. J’ai un public qui évolue tout le temps, mais je ne suis pas capable de dire combien j’ai de lecteurs puisque je ne fais pas de statistiques.

Tu ne connais pas non plus leurs profils?

Je sais juste que parfois je reçois des mails de gens qui me disent  »continue c’est bien », « je me retrouve dans ce que tu écris » ou « comment t’as fait avec tes parents, avec tes amis?… Souvent j’ai ce genre de mails là. J’ai compris un peu mieux la nature des gens qui venaient me voir quand j’ai écris un article sur la séparation avec mon dernier copain. Un article très difficile, dur… J’ai reçu plus de retour que d’habitude, et par des gens de tous profils, de 15 à 65 ans!

Des anecdotes? De gens qui t’auraient envoyé un commentaire et que t’aurais rencontré par la suite?

Ils y en a que j’ai rencontrés. C’est certain, car au départ je mettais un lien vers mon blog dans les sites de rencontre!

Tu n’as pas rencontré ton copain comme ça?

Non (rire). Ca aurait pu! Je n’ai pas d’anecdotes croustillantes

Quelle est la principale difficulté pour tenir un blog?

Je suis fier d’avoir fait tenir mon blog plus de 6 ans. La difficulté c’est de vouloir continuer. A un moment donné, il y a deux ans, j’étais prêt à l’arrêter. J’avais tout passé en noir et blanc et j’allais dire stop. Mon ex de l’époque voulait que je l’arrête… Mauvaise idée.

Qu’est ce qui t’a fait reprendre?

Il m’a quitté!! Alors vu dans l’état dans lequel j’étais, il fallait que j’écrive… C’est d’ailleurs là où j’ai écrit les choses les plus dures.

Est-ce que tu envisagerais d’abandonner ton blog pour Facebook?

Non. Hors de question. Mon blog n’est pas une page Facebook, qui est faite pour écrire des choses courtes. Sur Facebook le contenu est souvent de piètre qualité. Quand j’écris je suis chez moi. Le Moi Pour Toi c’est mon truc et personne n’y touche. Les réseaux sociaux n’ont pas du tout la même approche.

Des projets de publication de ton blog?

J’ai essayé mais je m’y suis mal pris. Je n’ai pas voulu écouter les conseils qu’on m’avait donnés au départ. J’ai travaillé sur un manuscrit de 200 pages au final, que j’ai envoyé à une vingtaine d’éditeurs et ça n’a pas marché. Il faut que je fasse quelque chose de plus court, recentré sur « moi, ma vie, mon oeuvre ». Donc oui j’y pense, dans la mesure où je suis persuadé que ce qui est écrit dans ce blog a matière à intéresser un public compris entre 15 et 25 ans, en recherche d’identité ou de repères, et à qui je puisse apporter un modèle, un exemple parmi tant d’autres. Si t’es gamin, perdu, et que tu veux avoir le témoignage d’un gay… Comment faire si tu n’en connais pas déjà un?! Par exemple à Lyon, il y a une association qui s’appelle Rimbaud. Elle s’occupe de jeunes en détresse. Des jeunes dont les liens avec leur famille sont coupés ou qui se demandent s’ils sont nés homos, à qui en parler… Ca peut typiquement concerner ce public là.

Pour finir, c’est pas un peu jeune de faire son auto-biographie à 26 ans?

(Rire) non, on fait le tome 2 après! On fait une collection! Je déconne… Non c’est déjà très long et difficile à faire. Je ne souhaite pas attendre plus.

-

Adresse du blog: www.lemoipourtoi.fr

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com:

  • En plein essors dans les années 2004-2006 , le Blog est aujourd'hui moins en vogue, rattrapé par les réseaux sociaux type Facebook. Ce support éta ...

  • Intérêts commerciaux et déontologie journalistique font-ils bon ménage ? Apparemment pas à Lyon selon le blog platypus azimuté. Celui-ci critique ...

  • Carlton est un jeune gay parisien épanoui dans sa ville natale... jusqu'au jour où il apprend qu'il est pris pour un stage de deux mois qui se tro ...

  • Le premier roman de la villeurbannaise Sophie Di Ricci, sera dédicacé samedi 16 octobre -15h- à la bibliothèque Au bonheur des Ogres (M° Valmy). ...