Les aventures d’un parisien… à Lyon!

le cri -en apprenant que j'allais à LyonCarlton est un jeune gay parisien épanoui dans sa ville natale… jusqu’au jour où il apprend qu’il est pris pour un stage de deux mois qui se trouve… *musique dramatique*… à Lyon!! S’en suit une aventure incroyable, pleine de suspense et de rebondissements. Ses premiers contacts avec les autochtones, ses déplacements en bus à cornes, à VéloV; la découverte de Lyon, ses uses et ses coutumes… le tout, loin de la civilisation parisienne. Carlton ou comment survivre dans une ville de Province!

Extraits:

« Heureusement, Lyon est une petite ville et l’appartement que je loue est à deux minutes de la gare. Je découvre avec ravissement qu’ils ont le gaz, l’électricité, l’eau courante et même un ascenseur. Mais j’ai vite déchanté. Je sentais bien qu’il manquait quelque chose, mais je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. Un peu troublé mais sans savoir pourquoi, j’entame une discussion de salutation avec ma colocataire, une autochtone. Elle m’informe des coutumes locales et conclut sur un :

- Ah, au fait, je crois que le coloc’ d’avant est reparti avec sa Freebox, donc y a plus Internet.

Ma gorge se noue, j’ai la respiration haletante, je sens que mes jambes flageolent tandis que des larmes montent à mes yeux. Mes oreilles bourdonnent et mes mains tremblent sans que je puisse les contrôler. »

« Mes premières incursions m’ont permis d’aller à la rencontre d’autochtones. Malgré les faiblesses inhérentes à leur statut de provinciaux, ils sont assez sympathiques et reconnaissent rapidement la supériorité de Paris sur leur bourgade.

Exemple d’une conversation constructive et argumentée :

Moi : - Paris, c’est quand même vachement mieux. Vous avez Lyon-Plage, vous ? Nan.
Eux : - Ouais, mais à Paris, y a plein de gens et c’est trop grand.
Moi : - Pffff. Paris, c’est mieux, c’est tout.

Fin de l’exemple. »

« J’ai également pu prendre le métro’, et aussi le tram, et aussi le bus, et aussi le trolley-bus. Pour ce dernier, je suis un peu sceptique : tu sais pas si c’est un tram ou si c’est un bus, c’est une sorte de bâtard hybride où tu sais pas si tu dois appuyer sur le bouton pour t’arrêter (comme dans un bus, quoi) ou s’il s’arrêtera à ta station coûte que coûte (comme un tram, quoi). Au moins, leurs tickets sont valables une heure. Le hic, c’est qu’en principe, t’as pas le droit de réutiliser le même ticket pour le retour. L’astuce de la guichetière devant mon air perplexe : « Prenez une autre ligne pour rentrer ! » Typiquement le genre de conseil à ne pas suivre. Avec des idées pareilles, tu te retrouves paumé au milieu de nulle part sans rien comprendre. »

« J’ai beau être misanthrope, hautain, détestable, méprisant, condescendant, froid, distant, cynique et limite ermite, des fois, j’aime bien être avec des gens. Même des provinciaux, quand je suis vraiment en manque. Genre là, j’étais vraiment en manque. Alors samedi soir, je me suis rendu à la grosse soirée gay de Lyon : la Garçonnière. (…) Etrangement, le truc le plus mémorable que je retiendrai, c’est le trajet pour m’y rendre. »

« Sur les conseils d’autochtones, je me suis rendu, accompagné d’un ami, au Sun City local, « un espace de 2 800m² consacré à la relaxation et à la détente ». Et au sexe aussi, mais ça, j’y ai pas touché. Si tu fréquentes ces endroits, tu me reconnaîtras tout de suite : je suis la sainte-nitouche, le mec hyper hautain et dédaigneux. Mais c’est parce que les saunas à vocation non sexuelle sont trop chers. Ou encore plus louches. Bref, on s’est amusé comme des fous. Ou plutôt des folles, en l’occurence. Chorégraphie de lap-dance autour des montants du lit à baldaquin, exhibition-provocation dans une cage vide sans public, balançoire à bord d’un sling, partie de cache-cache dans la backroom, sacrifice païen au pied d’un grand écran… C’était comme un parc d’attraction avec des hommes en serviette dedans. Trop bien. »

Lire l’intégralité des 5 chapitres de Carlton sur www.carltonj.yagg.com

Commentaires

11 commentaires sur “Les aventures d’un parisien… à Lyon!”
  1. Lolote dit :

    il peux retourner à Paris ! Je ne comprends pas l’intérêt de l’article ….

  2. sfm dit :

    Ouai aucun intérêt à parler de ce genre de mec …

  3. olivier069 dit :

    Le pov’…

    Un bel animal de cirque …..

    Dommage que « Vis ma vie » n’existe plus…
    Il aurait pu par exemple échanger sa vie avec un éleveur de bovins dans la Loire.

    Il doit ignorer que des pédés habitent également dans des plus petites villes et même des villages à la campagne …

  4. alexxx dit :

    Il faut bien entendu prendre tout ça au 4ème degré ;-) Son récit ne m’a pas déplu… digne d’une « Simple Life » avec Paris Hilton et tout et tout… mais justement! Lyon est sans doute la plus « avancée » des villes de région sur la question homo. C’est aussi une ville moderne. Donc son aventure aurait pu être crédible dans une autre ville… mais pas à Lyon.
    Je tire quand même mon chapeau pour la narration et les trais d’humour de Carlton.

  5. starks dit :

    C’est 50 ème degrés. Je trouve ça très drôle et si on lit bien, il se fout de la gueule des parisiens, qui sont bourrés d’aprioris et de clichés, et pas vraiment des provinciaux ^^

  6. Lolote dit :

    Effectivement c’est vraiment super super super marrant. Ah ah ah.

  7. olivier069 dit :

    …. il faut vraiment bien lire entre les lignes alors…
    Je reste quand meme sceptique …..

  8. Carlton dit :

    @Lolote : Fais ton grrr.

    @sfm : Jolie prétérition.

    @olivier069 :
    ♪ Pour me comprendre,
    Il faudrait savoir qui je suis.
    Pour me comprendre,
    Il faudrait connaître ma vie
    Et pour l’apprendre
    Devenir mon ami.
    Pour me comprendre,
    Il aurait fallu au moins ce soir
    Pouvoir surprendre le chemin d’un de mes regards
    Triste mais tendre, perdu dans le hasard. ♫

    Et sinon, je crois qu’il suffit de lire les qualificatifs que j’emploie à mon égard ( »misanthrope, hautain, détestable, méprisant, condescendant, froid, distant, cynique et limite ermite ») pour comprendre que tout cela n’est que dérision et auto-dérision.

    @alexxx et @starks : Je vous remercie humblement. Vous mériteriez d’être citoyens d’honneur de la Ville de Paris, tiens.

  9. olivier069 dit :

    @ Carlton … Qu’est ce que Sanson vient faire ici ….
    Enfin bref le malentendu semble dissipé…
    Tu es donc mon nouveau meilleur ami lol

  10. Lolote dit :

    grrrr

  11. pinkstar dit :

    J’avais pas fait gaffe, mais Carlton a un nom d’hôtel!! Sûrement une référence à Paris (Hilton !!). ;-)

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com:

  • Samedi 12 septembre, 4ème édition de la soirée gay & lesbienne "La garçonnière" au Ninkasi pour une white party spéciale Barcelone. - G ...

  • Samedi 24 novembre, La Garçonnière réinvestit la salle de concert du Ninkasi Kao pour une soirée plutôt bon chic bon genre! Enfin... pas trop ...

  • LA PARESSE LE DERNIER PECHE DE L'ANNEE SAMEDI 9 JUIN LA GARCONNIERE « LA PARESSE» Dancefloor 1 IN MY HOUSE JUSTIN FREAKYC ...

  • Voilà bientôt 10 ans que le Double Side a ouvert à Lyon. Le sauna gay est devenu rapidement la référence, fort de ses 500 m2 et de son emplacement ...