Sexion d’Assaut crée de nouveau la polémique à Saint-Etienne

sexiondassaut-zenithsaintetienneDans un courrier daté du 7 janvier 2011, les organisateurs du festival Paroles et Musiques ont annoncé la programmation d’un concert du groupe Sexion d’Assaut au Zénith de Saint-Etienne. Une décision qui irrite les associations locales, parmi lesquelles Autrement Gay, Face à Face et SOS Racisme Loire. Celles-ci s’élèvent avec indignation contre cette provocation qui, de l’aveu même des organisateurs, « remet en question tout le travail pédagogique que ces associations effectuent ».

Le groupe de rap Sexion d’Assaut connaît un engouement auprès de la jeunesse qui tend à banaliser les propos et agressions à caractère homophobe. En octobre dernier, l’homophobie revendiquée du groupe de rap Sexion d’Assaut, avait amené  la salle de concerts Le Fil à déprogrammer le groupe de rap. Une dizaine de salle française avait également annulé le concert des interprètes du tube «Désolé».

Les associations regrettent le choix peu judicieux des organisateurs du festival Paroles et Musiques, festival qui fêtera du 2 au 5 juin 2011 sa 20ème édition.  Cette année encore, il bénéficie d’un soutien financier considérable de la part des collectivités publiques stéphanoises. La ville de Saint-Étienne aurait d’ailleurs publiquement désapprouvé le choix des organisateurs, d’autant plus qu’elle mène depuis plusieurs années de nombreuses actions contre les discriminations.

Dans un communiqué commun, Autrement Gay, Face à Face et SOS Racisme Loire rappellent quelques extraits de chansons que le groupe Sexion d’Assaut pourrait  chanter sur scène:

« Je crois qu’il est grand temps que les pédés périssent, coupe leur pénis, laisse les morts, retrouvés sur le périphérique » (dans On t’a humilié),

« Bien trop de gays qui s’aiment et en plus se marient » (dans Vous aussi),

« Lointaine est l’époque où les homos se maquaient en scred, maintenant se galochent en ville avec des sappes arc-en-ciel, mais vas-y bouge, vas-y bouge. Toutes ces pratiques ne sont pas saines, nos corps ne seront qu’un tas de cendre, la mort ne sera qu’une passerelle » (dans cessez le feu),

« T’as froid dans le dos quand un travelo te dis « vas-y viens » car tu sais que l’homme ne naît pas gay mais qu’il le devient » (dans à 30%),

« Toujours anti-homos » (dans rescapé)

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com: