RPPP, le nouveau Petit Paumé est arrivé

petitpauméguide2012lyonPlus consensuel, plus sobre et toujours aussi incomplet: notre avis sur le Petit Paumé!

Il y  a des signes qui ne trompent pas. Le 8 octobre dernier, lors de la grande messe qu’est la distribution du Petit Paumé place Bellecour, la pluie et le froid s’étaient visiblement invités, prêts à jouer les trouble-fêtes. C’est dans cette atmosphère qu’a été lancé la 43ème édition de l’auto-proclamé   »premier city guide de France ». Un lancement difficile, qui fait suite à de nombreuse critiques sur l’amateurisme du guide et ses critiques acerbes sans fondement. Derrière le Petit Paumé se cache en réalité une petite association d’étudiant, un vingtaine seulement, hébergé au sein de la prestigieuse EM Business School de Lyon. Ces bénévoles se chargent de réaliser et distribuer le fameux guide, qui au fil des années et des critiques a gagné en notoriété. Aujourd’hui, plus de 8 Lyonnais sur 10 connaissent le Petit Paumé, ce qui ne veux pas dire qu’ils l’ont déjà lu, et encore moins qu’ils s’y réfère.

Face aux précédents judiciaires (le tribunal correctionnel de Lyon a condamné le guide pour propos injurieux en janvier dernier), l’édition 2012 du Petit Paumé a visiblement modéré son contenu. Fini, donc, la rubrique récompensant « la plus grosse chiasse »! « On a à faire à des gamins qui n’y connaissent rien en cuisine » résume un restaurateur situé Quai de Saône. Une idée partagée par l’ensemble de la profession. Au delà du contenu, la sobriété apparaît également sur la forme, puisque la nouvelle mise en page apparaît plus épurée. Le contenu est sur fond blanc et sont simplement agrémentées d’un liséré vertical de couleur selon les catégories.

Le milieu gay… selon le Petit Paumé

La sélection des meilleurs établissements gays et lesbiens de Lyon est pour le moins étonnante cette année. Les heureux élus sont: La Ruche, L’UC, le Pink’s Club et… et bien c’est tout! Trois établissements seulement. A croire que la rédaction a ressorti les fiches de sa 35ème édition! Nous n’avons évidemment rien contre ces établissements, mais parmi la vingtaine d’établissements gays et lesbiens actuels nous n’aurions probablement pas opté pour ceux-là (ni vous d’ailleurs, d’après un sondage effectué l’année dernière). Par ailleurs, pas une référence n’est faite au journal Hétéroclite dans la presse lyonnaise, ni même à GayinLyon.com (scandaleux! ;-) ).

Les 3 critiques gays du Petit Paumé:

La Ruche // À la Ruche on aime l’élégance et la sobriété. En plus, tout le monde est très accueillant. L’endroit est idéal pour passer un moment au calme entre amis. Mais surtout, on peut boire de tout. Vraiment de tout ! Les cocktails s’enfilent d’ailleurs les uns derrière les autres. La Ruche, c’est aussi le premier bar gay, ouvert il y a seize ans déjà. Une institution dans le milieu.

L’United Café // D’abord une ruelle étroite puis un petit couloir menant au bar ; tous laisse à croire que nous sommes dans un lieu underground. Non pas que je sois claustrophobe mais les pierres apparentes et le plafond bas me donnent l’impression de danser dans une cave. Ce sentiment d’oppression ne me quitte guère lorsque je découvre le minuscule fumoir. Peut-être que tout est fait pour rapprocher les gens… En tout cas, le collé-serré sur de la musique techno est de mise sur le dance floor.

Le Pink’s // Où trouver, sur un même tableau, des hétéros, des homos, des drag queens habillées en écolières, des potes venus se rincer le gosier autour d’une bouteille de vodka, de la musique autre que de la techno commerciale, un serveur nu sous son tablier, des jeunes qui dansent le rock sur de la house, des miroirs réfléchissant les exploits des danseurs surexcités, des shooters à gogo ? Comment s’appelle ce lieu de tolérance ? Le Pink’s, bien évidemment.

Commentaires

Un commentaire sur “RPPP, le nouveau Petit Paumé est arrivé”
  1. Thomas dit :

    Bonjour !

    Je comprend votre mécontentement et il est vrai que le Petit Paumé est incomplet vis-à-vis de certaines rubriques … Toutefois, il faut savoir que les membres du Petit Paumé sont soumis à des restreintes en rapport avec le format du guide. En effet, ils ne peuvent vraisemblablement pas faire figurer tous les établissements gays de Lyon par souci d’espace afin que le guide ne se transforme pas en annuaire de 2 Kg …
    De plus l’avis sur les établissements testés est tout à fait subjectif et il se peut que vous ne soyez pas d’accord avec eux. Par contre, il est possible de contacter l’association si vous voulez lui donner des idées de tests ! ^^

    Et pour ce qui est des critiques de restaurants, il est bien précisé au début de chaque guide, que les testeurs ne sont absolument pas des critiques gastronomiques et qu’il ne faut pas lire leurs avais comme tels. Mais c’est un tout autre sujet ;-)

    Voila voila !

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com:

  • La nouvelle édition du Petit Paumé, ce guide pratique édité par des étudiants de l'EM-Lyon, fait beaucoup parler d'elle. Un restaurateur lyonnais ...

  • Le guide Oùt, c'est un peu le Petit Paumé version gay et en beaucoup plus sérieux tout de même! La troisième édition de ce guide gay gratuit sort ...

  • Créée il y a plus de 9 mois, l'association Go To Lyon avait pour objectif de fédérer autour d'elle les commerces gays et lesbiens de l’agglomérati ...

  • Nos bons plans sorties pour touristes de passage ou lyonnais en manque d'idées. Lyon le mois d'Août, c'est un peu mort diront certains. Effecti ...