Répression policière sur la plage gay de Miribel

plagegaymiribel-pointhLa chasse aux homos est en passe de devenir réalité au Lac de Miribel Jonage. GayinLyon.com tire la sonnette d’alarme.

Dimanche 8 Août 2010. Ciel bleu parsemé de nuages blancs, 30°C… il fait bon au lac de Miribel Jonage. Situé à un quart d’heure de Lyon, le parc attire tous les ans plus de 3,5 millions de visiteurs, ce qui fait de lui un des sites le plus touristique de France. Sur les 12 km de rivages que compte le lac principal, 200 mètres font aujourd’hui l’objet d’une répression particulière. Détail qui a son importance: le lieu correspond à la plage gay du lac.

Depuis une vingtaine d’année, cette partie du lac, à l’opposé de l’entrée principale attire une population gay ainsi que des adeptes de nudisme. Cette pratique, longtemps tolérée par les autorités, ne gênait pas grand monde. Le lieu est en effet situé au fin fond du parc, dans un secteur arboré et loin des grandes plages familiales. Il y a 4 ans, pourtant, la donne change: un arrêté interprefectoral  officialise une portion de plage naturiste devant la buvette La Mama (point G).  Si à priori il s’agit là d’une bonne nouvelle pour les adeptes de nudisme, la mesure vise en réalité à circonscrire et encadrer au maximum l’espace. Les nudistes sont depuis confinés sur la plage de la Mama, où un panneau informatif (format A4)  autorise cette pratique à l’entrée de la plage.

Mais plus au nord, la plage gay a été (volontairement?) oubliée de ce périmètre et certains touristes continuent à y bronzer intégralement, pensant être dans leur droit puisque de nombreux guides référencent encore le lieu comme gay et naturiste. Aujourd’hui la direction du parc refuse d’élargir la zone jusqu’au lac des pécheurs. Pire, contrôles, verbalisations et arrestations par la police municipale se multiplient. Cette dernière n’hésite plus à vérifier les endroits les moins accessibles d’accès.

Hier, un homo, bronzant intégralement, a ainsi écopé d’un procès verbal avec 90€ d’amende à la clé. La police municipale ne s’arrête pas là puisque d’autres homos se sont vu infliger des contrôles d’identité sans aucune raison apparente (port du maillot de bain et aucun délit puisqu’ils se reposaient tranquillement sur la plage -gay-). Un jeune homme originaire de Tunis* a même été séparé de son compagnon et embarqué sur le champs par la police. Son tort: il n’avait pas de papiers valides sur lui. Ce lundi encore, la police s’est rendu à plusieurs reprises sur le lieu, fréquenté seulement par une vingtaine de personnes.

Sous prétexte de « conformité aux bonnes mœurs et à l’ordre public », ces « descentes » de police visent indirectement la population gay qui fréquente ce lieu. Une situation qui se dégrade d’été en été.  D’autres grandes métropoles européennes (Berlin, Munich, Barcelone, voire les plages du Sud de la France) ont su, elles, trouver un équilibre.

* Mise à jour 10 Août 2010

Laissez vos témoignages en nous écrivant ou en publiant un commentaire ci-dessous

Commentaires

16 commentaires sur “Répression policière sur la plage gay de Miribel”
  1. doouum22 dit :

    <>
    Donc pas de problèmes…….tout citoyen demeurant sur le territoire national est tenu etc..
    4 heures en vérif.

    Rien d’extraordinaire à celà.

  2. Janus dit :

    Il faut rappeler, au risque de déplaire aux thuriféraires de la police municipale, qu’un agent de police municipale (APM) n’est pas un gardien de la paix (GPX) ! Le premier est un fonctionnaire territorial recruté par une municipalité, donc un employé de mairie, le second un fonctionnaire d’Etat relevant du ministère de l’Intérieur. Leur formation initiale est aussi très différente : six mois pour l’APM, un an pour le GPX. En outre, malgré leur homonymie, leurs compétences sont très différentes ; il suffit d’ouvrir le Code de procédure pénale (CPP) pour s’en convaincre : un APM a le statut d’APJA21 ou Agent de police judiciaire adjoint conformément à l’article 21 du CPP tandis que le GPX est un APJ20 (Agent de police judiciaire). Cette différence de qualification aboutit à des pouvoirs dissemblables. Ainsi un APM ne peut réaliser de contrôles d’identité (l’article 78-2 du Code de procédure pénale n’habilite à cet effet que les OPJ et, sur l’ordre et sous la responsabilité de ceux-ci, les agents de police judiciaire et les agents de police judiciaire adjoints relevant de la police nationale ou de la gendarmerie), il ne peut procéder qu’à des relevés d’identité à la condition sine qua non d’une infraction au Code de la route ou à un arrêté municipal. De même, au vu de l’article L.234-9 du Code de la route, les agents de police municipale ne peuvent pas réaliser de dépistages d’alcoolémie en l’absence d’accident ou d’infraction préalable (vitesse excessive, absence du port de la ceinture ou du casque…). Enfin, comme il a été dit précédemment, l’APM n’a aucun pouvoir d’investigation, il n’a même pas la compétence pour enregistrer une plainte… Pis, l’APM a moins de pouvoirs que le garde champêtre !

  3. Fred dit :

    il y a 2 semaines j’étais sur la plage gay de miribel ,je faissais du naturisme,
    un couple passa et me prevint que la police était en train de verbaliser 2 mecs plus loin;
    donc je mis mon maillot de bain,5 mins plus tard un policier vint vers moi et me demanda si cela m’arrivait de faire du naturisme,en me disant qu’il ne fallait pas en faire sur cette plage,et il demanda la carte d’identité à un autre mec à côté (qui était en maillot de bain) bref… ils sont venu pour intimider,faire peur….limite pour nous humilier!comme si être gay et naturiste c’était la honte…je rêve!
    bref en 2010 il y a de moins en moins de liberté ,même sur les lieux de drague ils viennent pour verbaliser,
    malheueusement je ne suis pas très optimiste pour l’avenir de « la vie gay »en France.

  4. scooter dit :

    nous sommes dans une sté trés policé trés politiquement correct dans la lignée de TF1

  5. Fred dit :

    si tout les gays étaient un peu plus solidaire ,on pourrait faire évoluer les choses dans le bon sens,se mobiliser et c… ,dans divers dommaines .
    mais bon je rêve ;)

  6. Vincent dit :

    ….en même temps si  » certains  » ( gay ) ne s’envoyaient pas en l’air à la vue de tout le monde, je pense que le site n’aurait peut être pas attiré l’attention des messieurs à képi…bref, c’est bien dommage :(
    ..si vous bougez un peu cet été, je peux vous conseiller la plage naturiste de Thonon les Bains (74).
    Le site est autorisé depuis 1997. L’espace gay est en fin de plage.

  7. Romain dit :

    Arrêtons la parano et le soupçon d’homophobie porté sur tout et n’importe quoi : la « répression policière » aurait été la même sur une plage où des hétéros auraient pratiqué le naturisme et la baise dans les fourrés sans y avoir été autorisés…
    Si certains gays veulent pratiquer le bronzage intégral et la drague à tout-va à la plage, grand bien leur fasse et je pense qu’il est bon que de tels endroits existent, mais alors pourquoi ne se déplacent-ils pas à la plage de la Mama ?

  8. pinkstar dit :

    @ Romain
    là il se pose deux problèmes: – l’absence de panneau informatif. Il faut savoir que ça fait 20 ans que cette plage est semi naturiste! Débarquer sur une plage plusieurs fois par jours et verbaliser à tout va n’a pas de sens. Il suffirait d’un peu de prévention et d’information! Le problème c’est que les gays ne semblent pas les bienvenu par les autorités. Alors qu’un (petit) espace a été crée pour les naturistes hétéro, rien n’a été crée pour les homo. Tu sais très bien (ou pas) que les homo ne se mélangent guère avec les hétéro car ils aiment bien avoir leur tranquillité…
    Ces 200 mètres de plage ne gènent personne. Ils sont tout au fond du parc et l’accès n’y est pas aisé. Par ailleurs, je n’ai jamais vu de mecs baiser. Ceux qui viennent sur le rivage sont plus là pour bronzer et se reposer… ils ne demandent rien à personne.

    - puis le fait de demander des papiers à des mecs en maillot de bain qui ne sont pas en infraction pose aussi problème, d’autant qu’on peut se demander si cette pratique est légale (voir le commentaire de Janus). D’ailleurs, ça, je ne l’ai jamais vu sur une plage hétéro! Et puis qui va à la plage avec ses papiers d’identité?? Cette pratique vise à mon sens à faire fuir les gays de cette plage… j’espère que ce ne sera pas le cas, car le coin est vraiment sympa malgré tout.

  9. Fred dit :

    je suis tout à fait d’accord avec le commentaire de Pinkstar,j’a

  10. Lolote dit :

    d’accord avec pinkstar

  11. angelin69 dit :

    Cette plage est minable. Il existe des lieux naturistes gays et sauvages a quelques mètres à l’arrière sur un autre trou d’eau et ou les gays sont tranquilles. Un peu d’imagination et d’investigation camarades ! ;-)

  12. Fred dit :

    la police et les gardes forestiers passent aussi sur ce territoire,qui est certes plus tranquille et sauvage ,donc méfiance tout de même ;)

  13. Franck dit :

    Connaissant un peu le parc, j’aurai quelques remarques à faire.
    Tout d’abord, merci à Janus pour ses précisions.
    La plage « naturiste » de la Mama a été faite pour permettre d’interdire toutes les autres plages. (Retrouver donc les décisions de l’époque et les articles de presse lors de l’ouverture de cette plage ; les raisons sont explicites…) Mais il convient de savoir comment est cette plage : galets, pas d’ombre, pas de végétation et fermée par des fils barbelés !!! Comme on le dit dans le coin, il ne manque plus que les chiens et les miradors !!!

    L’objectif des élus responsables du parc et de la Sté qui gère le parc est clair : éliminer toute présence gay du parc. Pour cela, ils donnent accès aux visiteurs et aux familles dans les lieux où venaient les gay ou simplements les naturistes (car il y a aussi beaucoup d’hétéros !!!). Plages, lieux de dragues…
    La « plage » naturiste officielle permet de faire la chasse aux naturistes présents sur les autres plages, autour d’autres lacs, même isolés et cachés. Les habitués savent desquels je parle.
    Le dernier parking était situé autrefois à la Mamma (point G) ; il fallait ensuite marcher un peu pour aller au point H, où on faisait du naturisme. Pour faire venir les familles au plus près des plages gay, le parc a créé un nouveau parking à La Droite (point H). De plus, ils ont créé une piste vélos/passants juste au-dessus des plages naturistes « sauvages ». Cela permet, en faisant venir des familles dans des lieux où ils ne venaient jamais, de pouvoir ensuite dire que, pour des raisons de moeurs, il ne faut pas que des familles/enfants voient des personnes nues… Même chose avec le bois de la Droite, lieu de drague, où ils ont tracé 2 pistes cyclables…
    L’accès le long de l’autoroute, entre le parking du gravier Isard et La Droite a également été fermé à la circulation car il y avait de la drague et que les voitures circulaient d’un parking à un autre… « Il y avait une population interlope » a expliqué un jour un élu du parc !!!
    N’oublions pas que le secteur de la Droite qui vient d’être aménagé (récupération des graviers) et mis en eaux sera l’an prochain ouvert au public. Il faut donc faire « le ménage » avant cette ouverture au grand public…

    Pour les autres lacs, la « chasse » se fait également, de manière plus ou moins zélée… selon les patrouilles. Autant on peut comprendre que les exhibitionnistes soient réprimés, autant aller chercher des mecs qui se font bronzer nus au milieu des taillis relève d’une chasse aux sorcières qui mérite peut-être des investigations de la presse auprès des responsables du Parc. Le bruit court dans le milieu gay que certains responsables du parc seraient ouvertement homophobes. Regardons depuis quand l’attitude envers les naturistes du parc s’est détériorée…

  14. nico dit :

    A TOULON ils on voulu faire une tentative du meme genre sur une plage qui existe depuis tres longtemps.Les gays ne se sont pas laissés faire et ils ont finis par abandoner.Il n’y a jamais eu autant de monde que cet été .COURAGE

  15. errik dit :

    ATTENTION à Thonon les bains, contrairement à ce que dit Vincent : la plage gay n’est plus naturiste, le panneau a été remonté et cette portion est contrôlée et verbalisée. La police fait gentiment mais fermement la chasse aux gays qui bronzent en intégral. Sur cette portion l’ambiance est pourtant calme et conviviale sans rien de « douteux ». En revanche quelques mètres avant, sur la portion naturiste plutot hetero, la police laisse faire…c’est la promiscuité absolue avec des comportements pour le moins parfois malsains, parfois franchement exhibitionnistes mais le naturisme est autorisé et peu de gays donc pas grave ??? En clair pour la police : se branler sur la plage natu bondée oui, bronzer nu au calme quelques mètres plus loin , non ….. La conclusion est facile à tirer.

  16. Clar dit :

    Afin de prévenir toute erreur d’interprétation, je commence par dire que j’exècre l’homophobie et que je n’ai pas à me mêler des fesses des autres., et je précise que je suis naturiste.

    Je réponds maintenant à un des commentaires: « ATTENTION à Thonon les bains, contrairement à ce que dit Vincent : la plage gay n’est plus naturiste, le panneau a été remonté »

    Et voilà ce qui arrive quand certains, homos ou hétéros, confondent plage naturiste et baisodrome. Résultat des courses, plage interdite au naturisme!

    Alors, ceux qui mélangent tout et prennent les plages naturistes pour des lieux de baise en plein air, suivez mon conseil, allez faire ça chez les textiles, sinon, c’est moi qui appellerai la gendarmerie.
    Et je reprécise (on n’est jamais assez prudent) que ça vaut autant pour les homos que pour les hétéros.
    A bon entendeur.

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com:

  • ll fait chaud… vraiment trop chaud… Les piscines affichent complet, les berges regorgent de monde… Que faire? Aller à la plage?? Pourquoi pas! A ...

  • A seulement 3 km du centre de Lyon et à peine plus loin que le parc de la tête d’or, le parc de la Feyssine est sans doute le lieu de drague gay ...

  • Nos bons plans sorties pour touristes de passage ou lyonnais en manque d'idées. Lyon le mois d'Août, c'est un peu mort diront certains. Effecti ...

  • C'est sans doute la dernière soirée gay de l'été. Vendredi 3 septembre, l'UC (United Café) propose une Beach Party (entendez soirée plage!). Resso ...