Mémoire de la déportation pour homosexualité

birkenau

Dimanche dernier, se tenait un peu partout en France des cérémonies pour le souvenir de la déportation. Cette année, des militants ont pu pour la première fois déposer une gerbe pour les homosexuels. Mais dans certaines villes on leur a opposé le refus d’anciens combattants, voire des préfets, comme à Nice Bordeaux ou Metz, déplore le Mémorial de la Déportation homosexuelle (MDH).

A Lyon,  David Souvestre, délégué du MDH et président de la Lesbian & Gay Pride a été invité à la cérémonie officielle comme une dizaine d’autres présidents d’associations Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans (LGBT) lyonnaises. La cérémonie a commencé à 11h30 au veilleur de Pierre sur la Place Bellecour, puis s’est terminée dans les salons de l’Hôtel de Ville de Lyon pour les discours. Il y a eu deux discours : un au nom des associations de Déportés et Anciens Combattants et un de Jean-Louis Touraine, 1er Adjoint au Maire de Lyon, Député du Rhône qui représentait Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon. Dans son discours, Monsieur Touraine a cité plusieurs catégories de victimes de la déportation dont les homosexuels et les tsiganes.

Il y a eu deux gerbes associatives déposées (FNDIRP et MUIADIR), ce qui ne correspond pas à l’usage de la gerbe unique ; dans ces conditions le MDR examinera la possibilité de déposer une gerbe pour les déportés homosexuels.

Plus d’infos: www.deportation-homosexuelle.blogspot.com

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com: