Mariage gay: les réactions locales

Alors que la proposition de la loi PS ouvrant le mariage aux couples homosexuels vient d’être rejetée à l’Assemblée Nationale (293 députés ont voté contre, 222 pour) de plus en plus de personnalités politiques, même de droite, se prononcent pour l’égalité des droits. A Lyon, cependant, les clivages restent assez marqués. Tour d’horizon des réactions politiques dans l’agglomération.

Vendredi dernier, lors de son discours d’inauguration de la Quinzaine des Cultures LGBT, Nathalie Perrin-Gilbert, maire PS du 1er arrondissement a sans surprise réaffirmé son soutien et son désir de pouvoir célébrer des mariages entre personnes homosexuelles dans sa mairie. « Cette reconnaissance du mariage pour tous, pour toutes, est le premier pas, nous le savons, vers une vraie reconnaissance du couple, de tous les couples, et vers la garantie à laquelle ils aspirent légitimement. La garantie d’avoir les mêmes droits, en totalité, les mêmes droits que les couples hétérosexuels » a-t-elle rappelé.

Une position identique à celle de Najat Belkacem, adjointe au maire de Lyon et secrétaire nationale PS aux questions de société. Dans un rapport rendu public en décembre dernier, cette proche de Ségolène Royale et élue du 3ème arrondissement de Lyon regrettait l’absence de volonté politique ces dernières années: « Toute la France avance, mais le politique reste immobile. La loi n’a pas évolué depuis le Pacs, en 1999″ et de démontrer, chiffres à l’appui, que « Le dernier bastion homo-sceptique, dans le pays, se trouve dans la classe politique ».

A moins d’un an de l’élection présidentielle, le débat semble lancé et les politiques se positionnent de plus en plus sur cette question. David Souvestre, président de la Lesbian & Gay Pride de Lyon est catégorique: « il est hors de question que les prochaines élections électorale fassent l’impasse sur toutes ces questions de société ». Pour la première fois, les marches des fiertés ont d’ailleurs adopté un mot d’ordre national commun: « Pour l’égalité, en 2011 je marche, en 2012, je vote ».

mariagegay-nathalieperringilbertNathalie Perrin-Gilbert, lors de son discours d’inauguration de la Quinzaine des Cultures LGBT (à sa droite, David Souvestre)

Quelques jours avant le vote à l’Assemblé Nationale, le garde des Sceaux et président du conseil général du Rhône, Michel Mercier (UMP) s’est pourtant exprimé contre la proposition de loi socialiste ouvrant le mariage aux couples homosexuels. Il affirme que le mariage est une « institution, à la base de la cellule familiale » et qu’il faut la distinguer des « autres types d’unions » telles que le Pacs et le concubinage. Dans un débat agité il a réitéré son souhait de « respecter la place et les spécificités de chacune de ces unions ».

Un discours « traditionnel » qui n’a pas étonné Pascale Crozon, présente à l’Assemblée. La député PS du Rhône a néanmoins constaté que l’ouverture au mariage gay n’a pas suivi le clivage politique puisque « certains membres de l’UMP étaient favorables à cette proposition ». Un constat dont se félicite Pierre Revol-Abel, secrétaire du Forum Gay et Lesbien de Lyon « deux députés (…) ont eu le courage de se prononcer pour (…) » et ce, à contre courant de « l’avis du parti politique qui les accueille ». Un bon début selon lui.

Enfin, Martine Roure, conseillère municipale PS et ancienne vice-présidente du parlement européen, a souhaité rappeler que le mariage est « un contrat civil entre deux personnes qui devrait être ouvert à tous », et préciser qu’il ne fallait pas mélanger « idées religieuses et vie civile ».

Commentaires

4 commentaires sur “Mariage gay: les réactions locales”
  1. se7en dit :

    cultivons nos différences… mariage veut dire contrat de fidélité pour le meilleur et pour le pire… et fidélité ne rime pas avec homosexuel !!! il suffit de visiter les différents chats gays français pour le constater où la trahison sexuelle est légion…

  2. Micka dit :

    @se7en : et on sait de source sûre que les hétéros mariés n’ont JAMAIS de relations extra conjugales… les homos n’ont pas à être des citoyens de seconde zone et doivent pouvoir bénéficier des mêmes dispositifs que leurs « homologues », point barre.

  3. scooter dit :

    laissez moi rire perso contre les mariages gays ,la plupart des gays ne sont pas assez murs et respnsables au mondres problèmes dans le couple ,ont fuit!!!! et combiens de couples sur les sites de rencontres?????

  4. olivier069 dit :

    @Se7en
    @Scooter

    J’adore ces pédés donneurs de leçons qui n’ont jamais réussi a garder un mec plus de deux semaines.
    Je suis moi-même pacsé et vivant depuis 12 ans avec un garçon. Il nous arrive effectivement d’avoir des aventures, mais cela n’ébranle en rien notre couple !

    50% de divorces chez les couples hétérosexuels dans les grandes métropoles ? Et vous pensez après ca que nos amis hétérosexuels sont des modèles de stabilité et de fidélité ?

    Parlons en avec notre ami DSK !

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com: