Mariage gay: le maire de Montpellier relance le débat

appel gay montpellierAlors que la justice vient d’autorisé un couple d’homosexuelles à adopter, Hélène Mandroux, élue socialiste et Maire de Montpellier, a relancé cette semaine le débat sur le mariage gay.

«Au nom de l’égalité des droits et de l’universalité», elle souhaite que les couples homosexuels puissent se marier. Elle a souligné que la France accusait un retard par rapport à beaucoup de ses voisins européens, citant l’exemple de la Belgique et de l’Espagne où ces unions sont autorisées.

Alors que le Pacte civil de solidarité (Pacs) fête  tout juste dix ans, Hélène  Mandroux regrette que ce dernier ne donne pas aux couples les mêmes droits que le mariage. «On s’aperçoit qu’il y a encore des disparités, par exemple en matière de pension de reversion», explique t-elle. Contrairement aux époux, les signataires d’un Pacs n’ont pas accès, en effet, à cette allocation veuvage.

Prête à mener, sur la scène politique, le mouvement en faveur du mariage homosexuel, l’élue a lancé ce samedi un «appel de Montpellier». Son appel en faveur du mariage des couples homosexuels, était entouré d’une grande solennité, tant dans le propos que dans la mise en scène. Il comportait, aussi, beaucoup d’émotion. A l’intention de ses détracteurs, le Maire de Montpellier s’est voulue claire : « Il ne s’agit pas de faire une fleur à une catégorie de citoyens, mais de rendre une justice sociale… »  « Il s’agit de franchir aujourd’hui un palier (dans le droit des homosexuels) , en dehors de toutes considérations religieuses, politiciennes ou philosophiques, je me place sur le plan de l’égalité des droits. »

Par cette appel, Hélène Mandroux espère un mouvement de fond sur le débat de l’ouverture du mariage aux couples homosexuels. Elle est également confortée par les chiffres des derniers sondages historiques (57% favorable) et le débat de la semaine au sujet de l’adoption par les homosexuels.

L’Appel lancé par le Maire de Montpellier, a déjà été signé par une vingtaine d’élue. D’autres maires de grandes villes réputées gayfriendly n’ont pas encore signé, comme Gérard Collomb à Lyon, Roland Ries à Strasbourg ou Daniel Delaveau à Rennes.

Les premiers signataires: 
- Joachim PUEYO, maire d'Alençon 
- Jean-Claude ANTONINI, maire d'Angers 
- Olivier DUSSOPT, maire d'Annonay 
- Noël MAMERE, maire de Bègles 
- Eddie AIT, maire de Carrières-sous-Poissy 
- René REVAOL, maire de Grabels 
- Martine AUBRY, maire de Lille 
- Catherine MARGATE, maire de Malakoff 
- Nicolas MORVAN, maire de Moëlan-sur-Mer 
- Dominique VOYNET, maire de Montreuil 
- Hélène MANDROUX, maire de Montpellier 
- François LAMY, maire de Palaiseau 
- Bertrand DELANOE, maire de Paris 
- Jacques BOUTAULT, maire de Paris 2e 
- Jacques BRAVO, maire de Paris 9e 
- Rémi FERAUD, maire de Paris 10e 
- Patrick BLOCHE, maire de Paris 11e 
- Adeline HAZAN, maire de Reims 
- Valérie FOURNEYRON, maire de Rouen 
- Michel TONON, maire de Salon-de-Provence 
- Marc VUILLEMOT, maire de la Seyne-sur-Mer 
- Pierre COHEN, maire de Toulouse 
- Hervé FERON, maire de Tomblaine 
- Jean-Louis BRET, maire de Villeurbanne.

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com: