Lyon soutiendra son festival LGBT

Revirement de situation pour le festival Ecrans Mixtes, premier festival du film LGBT de Lyon. Il aura bien lieu début mars 2011. La ville de Lyon, la communauté urbaine  et le conseil régional se joignent finalement au projet.

Au milieu du mois de juin nous annoncions que la ville de Lyon ne soutiendrait pas le festival Ecrans Mixtes. Le lancement d’un festival LGBT, prévu de longue date, ne semblait pas faire partie des priorités de Georges Képénékian, Adjoint à la Culture, au Patrimoine et aux Droits des Citoyens (voir notre article). Une information désormais caduque, puisque le ville de Lyon vient de donner son accord pour soutenir ce festival, qui entrera comptablement dans le budget 2011, vu que le festival se déroulera en 2011. « Pour 2010, le budget était clos » explique Ivan Mitifiot, Coordinateur de projets chez Ecrans Mixtes.

cinemaopera

Séance d'un film LGBT au Cinéma Opéra

Et puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le Grand Lyon ainsi que le Conseil Régional Rhône-Alpes se joignent également au projet. Outre une subvention monétaire, la Ville de Lyon va donner accès à ses espaces de communication (panneaux lumineux, abris bus Decaux).

Elle mettra également à  disposition ses institutions (Bibliothèques, Institut Lumière, CHRD et les archives de Lyon) et souhaite que le festival Ecrans Mixtes s’intègre à des manifestations culturelles existantes (Fête du Livre de Bron) afin de créer un grand événement populaire, festif et culturel pour tous. De nombreux événements transversaux (expos, colloques) se dérouleront ainsi dans ces institutions et donneront une envergure pluriculturelle à ce festival. Le tout s’inscrivant sur le long terme entre la Ville de Lyon et Écrans Mixtes.

Il y a là une réelle volonté de ne pas créer un énième festival LGBT en France. Le Festival Écrans Mixtes aura donc une identité bien lyonnaise. Il prolongera le travail effectué par l’Institut Lumière sur le patrimoine cinématographique, et fera écho à la politique de la Ville sur la mémoire et le travail effectué par Michel Chomarat.

La thématique de la première édition du Festival Écrans Mixtes portera sur le New Queer Cinéma, qui a vu l’émergence de cinéastes cultes comme Gregg Araki (dont le nouveau film sera présenté à la rentrée : Kaboom, lauréat de la première Queer Palm de Cannes) ou Todd Haynes. Concernant la seconde édition, le festival pourrait choisir comme thématique la représentation de l’homosexualité au cinéma dans les pays du Sud, même s’il ne s’agit que d’une piste pour le moment.

Enfin, un appel à bénévoles sera lancé à la rentrée.

Commentaires

4 commentaires sur “Lyon soutiendra son festival LGBT”
  1. Jacques dit :

    Bon, et il y a autre chose dans la vie que le ciné non ?
    Entre hétéroclite qui ne parle plus que de ciné, et ce site, il ne faudrait pas que les salles obscures tourne à l’obsession !

  2. paulo dit :

    je voudrais répondre à jacques que si il n aime le cinéma et la culture il ne faut pas critiquer ceux qui bossent pour que le cinéma LGBT vive et aussi il faut arréter de dire que hétéroclite parle que de cinéma c ‘est faux il parle de tout et oui quand il y a un sujet brulant comme le festival ecrans mixtes est en danger je dit oui il faut bouger , moi je ne suis pas une personne à critiquer tout et je respecte les choix de chacun .
    je dit vive la culture en génèral et vive le cinéma .
    paulo

  3. Hétéroclite dit :

    @ Jacques : c’est vrai qu’Hétéroclite a beaucoup traité de cinéma dans ses colonnes cette année. Deux raisons à cela : d’abord l’arrivée dans l’équipe du journal de nouveaux journalistes – Gaspard Dhellemmes, moi-même… – passionnés par le septième art. Ensuite la multiplication d’événements autour du cinéma LGBT dans la région : comment par exemple ne pas consacrer le Gros plan culture de novembre au festival stéphanois Face à Face, alors que c’est le plus gros événement LGBT de Rhône-Alpes ce mois-là ? Comment ne pas faire de même en avril pour le festival grenoblois Vues d’en Face, ou en mars prochain pour le festival lyonnais Écrans Mixtes ? Mais c’est sûr qu’il nous faut trouver un équilibre entre les différents arts traités par le journal, et ne pas mettre en avant seulement le septième d’entre eux. C’est pourquoi on ne trouvera qu’un petit papier ciné de 2000 signes dans le prochain numéro, qui sortira le 1er septembre 2010 et qui fera la part belle à la musique classique (festival d’Ambronay oblige…) et à la danse (Biennale oblige…).
    En espérant vous compter longtemps encore parmi nos lecteurs,
    Romain Vallet

  4. pinkstar dit :

    C’est finalement une bonne nouvelle.

    C’est aussi une bonne chose que ce festival soit au maximum intégré à ce qui existe déjà (infrastructures, autres festivales…).

    Hâte de voir la programmation.

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com:

  • Le couperet vient de tomber. La Ville de Lyon ne soutiendra pas le Festival Écrans Mixtes, premier festival du film LGBT (Lesbien, Gay, Bi et Tran ...

  • Lyon ville du cinéma, ville d'histoire, était paradoxalement la seule grande ville de France à ne pas avoir son festival du film Gay et Lesbien. G ...

  • L'association Écrans Mixtes est née de la volonté d'un groupe de cinéphiles et de professionnels de l'exploitation cinématographique, de proposer ...

  • C'est parti pour la deuxième édition du Festival de films LGBT Ecrans Mixtes qui s'intéresse cette année aux grands rebels du cinéma LGBT. Duran ...