Kiss-In Lyon, le 14 février place des Terreaux

Le dimanche 14 février, c’est grand retour du Kiss-In, qui tombe à pic pour la St Valentin. A Lyon le rendez-vous est donné à 16h00 place des Terreaux, pour un attentat aux bisous kamikazes. Sur la forme, le Kiss-In c’est 5 min de galoche profonde, sur le fond c’est toujours cette question « Pourquoi il n’y a que les hétéros à pouvoir se bisouter en public sans gêner personne ? »

charlie kiss-in lyon

Charlie, organisateur du Kiss-In Lyon

Pour l’occasion, nous avons pu interviewé Charlie, responsable de l’organisation des deux premières éditions sur Lyon:

GayInLyon (GIL): c’est la 3ème éditions du Kiss-In sur Lyon. D’où et comment est partie l’idée de cette manifestation?

Charlie: Trois jeunes étudiants, Arthur Felix et Marie, ont lancé la première édition sur Paris en Juin 2009. Marie a pris le relais sur Dijon ensuite. Suite à cela et au succès rencontré, ils ont décidés de lancer l’évènement au niveau national le 26 septembre. Cette édition a rassemblé 10 villes en France, dont Lyon. Je me suis chargé de l’organisation de l’événement sur Lyon, invité par Felix, que j’avais connu sur Paris quand je faisais parti de Interassso (KAELIF – Assocation étudiante LGBT Ile De France). Je me suis proposé sur Lyon, puisque personne ne s’en chargeait ici.

GIL: quels sont les principaux médias utilisés par le Kiss-In?

Charlie: Facebook avant tout, les principaux médias gay, mais l’événement a été aussi relayé par les autres médias. A Lyon, le premier Kiss-In a été couvert par Europe1, RTL, TLM et Le Poste.fr. La deuxième édition a été moins couverte en revanche.

GIL: quels sont les ingrédients pour attirer le plus possible de participants?

Le bouche à oreille, même si idéalement il aurait fallu éditer des flyers et affiches à diffuser dans les établissements gays: mais cela demande pas mal de temps et d’argent, sachant que le Kiss-In est un mouvement bénévole. Les créateurs du mouvement souhaitent que l’évènement soit une initiative populaire, sans banderolle, drapeaux et sponsors gay. Le fait de s’embrasser doit être le seul message.

GIL: et pour ceux qui sont célibataires?

Charlie: Sur le groupe Kiss-In de Facebook, nous avons créé un sous groupe pour les célibataires. Sinon on les encourage à se tenir la main, se serrer dans les bras, bref un geste d’affection pour soutenir la cause.

GIL: le Kiss-In veut faire évoluer les mentalités et convaincre les hétéros du droit qu’ont aussi les homos à s’embrasser publiquement. Le mouvement ne vise-t-il pas à décomplexer également les couples de même sexe sur cette question?

Charlie: Complètement! On est bien conscient que ces événements on plus de visibilité auprès de la communauté gay que hétéro. Donc oui c’est montrer aux hétéros que c’est normal de s’embrasser quand on s’aime. Mais aussi montrer aux jeunes LGBT qu’il ne faut pas avoir honte de montrer de gestes d’affection. On compte sur l’effet de masse: plus nous serons nombreux à montrer des signes d »affection, plus ça rentrera dans les moeurs.  Il faut que deviennent la normalité.

kissinlyon

Venez nombreux le 14 février!

GIL: Faut y voir une nouvelle forme de militantisme, qui utilise internet pour fédérer les participants mais aussi peut-être dédramatiser la question de l’homosexualité en France?

Charlie: C’est militant puisque nous souhaitons faire passer un message. Ce qui est nouveau est que l’on demande aux gens de venir dans leurs habits de tous les jours et montrer l’amour qu’ils portent en eux. C’est différent de la Gaypride, sans du tout la critiquer. Tous sont les bienvenus: homos, hétéro… le but est de faire entrer ça dans la normalité. Le jour où ça passera inaperçu, ça sera gagné.

GIL: Pour cette édition, des kiss-in seront organisés aux quatres coins du monde, de l’ Australie au Pérou en passant par le Mexique. Comment se développe ce mouvement, lancé en juin dernier sur Paris?

Charlie: Le premier Kiss-in a fait pas mal de Buzz. On en a parlé aux Etats-Unis et un peu partout dans le monde. Des gens aux quatres coins du monde se portent maintenant volontaires pour organiser l’événement dans leur ville.

GIL: Déjà une date pour l’édition du printemps (période propice à la remonté de le l’hormone du bisou! ;-) )?

Charlie: Pas encore pour le moment. Mais il s’agira bien entendu d’une même date, partout dans le monde.


MAJ 16 Février 2010

Dans un froid glacial, le Kiss-in de Lyon a rassemblé près de cinquante personnes dans une ambiance chaleureuse

Donnez votre avis:

Où souhaiteriez-vous que se tienne le prochain Kiss-In Lyon? (2 réponses possibles)

Loading ... Loading ...

Commentaires

2 commentaires sur “Kiss-In Lyon, le 14 février place des Terreaux”
  1. Gay in Lyon dit :

    !! Nous venons d’apprendre que le KISS-IN de Paris vient d’être annulé, suite à l’appel à une contre-manifestation par certains groupes catholiques (le Kiss-in devant se tenir sur le parvis de Notre Dame de Paris), et sur conseil de la préfecture.

    Le rassemblement est MAINTENU à Lyon et dans l’ensemble des autres villes en France et dans le monde. Une raison de plus pour ce joindre au rassemblement sur Lyon, dimanche 14 février 16h00, place des Terreaux!

    MAJ: Le KISS-IN de Paris est finalement déplace Place St Michel, même date même heure.

  2. utopix dit :

    Trop mignon!!! :-) y’a pas à dire: c’est beau l’amour et le message du Kiss-In est top. La prochaine fois faudrait remplir la place des Terreaux!!! Ca serait génial. Homo, Lesbienne, Hétéro, Bi, Trans… finalement il n’y a rien de plus beau que deux personnes qui s’aiment… (sur ce, je vais me coucher! et continuer à rêver d’un monde meilleur…).

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com:

  • Pour la St-Valentin, plusieurs villes de France vont ré-organiser un Kiss-in, happening pacifique où homos et hétéros sont invités à s'embrasser q ...

  • Samedi 15 mai à 19h30, un Kiss-In géant contre l'homophobie se tiendra Place St Jean. Sans slogans et sans bannières, il ne s'agit pas d'une manif ...

  • Samedi 26 septembre 2009, une petite centaine de personnes se sont retrouvées place des Terreaux pour un Kiss-In géant, suite à un appel national ...

  • Voilà bientôt deux ans que gays et lesbiennes sont appelés à participer ponctuellement à des « Kiss-in », rassemblements où des personnes homosexu ...