Homophobie: le concert de Capleton annulé à Lyon

capletonLe centre culturel oecuménique (CCO) de Villeurbanne a indiqué hier qu’il annulait le concert du chanteur jamaïcain Capleton qui devait se tenir initialement mercredi 21 juillet prochain.

Il y a quelques jours l’association Tjenbé Rèd (association afro-caribéenne de lutte contre le racisme et l’homophobie) avait alerté le CCO dans le cadre de la campagne internationale STOP MURDER MUSIC. Capleton, surnommé aussi « Le Prophète », a en effet signé des titres comme « Hang Dem Up », appelant à pendre les homosexuels. Il est connu pour ses paroles incitatives présentes dans 29 de ses chansons, telles que «Crame les pédés, saigne-les comme des porcs» (titre Bun Out Di Chi Chi), «Les sodomites et les pédés, je les flingue» (titre Woah!) ou «Enchaîne les pédés et pend-les jusqu’à ce que mort s’ensuive» (titre Hang Dem Up).

Le CCO a donc fait le choix de ne pas accueillir un artiste qui « risquait de tenir des propos discriminatoires ». Une décision dont se félicite l’association Tjenbé Rèd:  »le CCO Villeurbanne reste fidèle au respect des droits humains (…) nous le remercions de son soutien dans la lutte contre les homophobies et contre le sida » a-t-elle décalaré dans un communiqué. Elle déplore également l’attitude bien différente de lieux comme L’ÉLYSÉE MONTMARTRE à Paris, le ROCKSTORE à Montpellier, ainsi que les autres établissements qui accueilleront Capleton lors de sa tournée française.

Tjendé Rèd tient enfin à rappeler qu’il y a 5 ans, Steven Harvey, militant de la lutte contre le sida, a été assassiné en Jamaïque en raison de son homosexualité.

Commentaires

4 commentaires sur “Homophobie: le concert de Capleton annulé à Lyon”
  1. Livicate dit :

    Encore un coup de promo pour l’association Tjendé Rèd. L’annualation des concerts reggae semble être le seul moyen de communication pour cette association. Alors que Caleton a signé le Reggae Compassionate Act !

  2. Lucas dit :

    Il suffit pas de signer, encore faut il que son comportement change.

  3. CrossAngry dit :

    Capleton est un des artistes les plus talentueux de sa génération et si il a comme beaucoup chanté des textes homophobes il s’est extrêmement calmé sur le sujet ces dernières années, il n’y a donc aucune raison de le censurer. L’article mentionne 29 chansons qui dérangeraient, sur une carrière longue de plus de 20 ans et de plusieurs dizaines d’albums, je trouve ca un peu léger et complètement hypocrite.
    De plus je ne voit pas ce que vient faire dans cet article le fait divers concernant la mort de Steven Hervey, ce n’est pas Capleton qui l’a tué à ce que je sache. Complètement hors-sujet.
    Aujourd’hui on va vers une uniformisation des modes et des cultures et (malheureusement pour la diversité) la mode gay écrase tout sur son passage. Musique, sapes tout y passe et dès lors qu’il existe un malheureux petit contrepoids les lobbies d’associations hystériques tombent dessus comme des hyènes sur une carcasse encore fumante.
    Capleton est un Grand. Lassez le chanter et laissez les amateurs de reggae écouter.
    MERCI!!!

  4. easymec dit :

    Je suis heureux que Capleton n’a pas pu chanter à Lyon !

    A Lausanne, on a échoué dans nos démarches… Notre ville préfère se pacser avec les homophobes, l’insécurité et la drogue.

    Lyon a très bien réagi et je mets mes presses à disposition pour militer contre ses « brailleurs »
    homophobes.

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com: