Congé de naissance: une policière lesbienne discriminée à Lyon

policelyon-lesbienneL’association des policiers gays et lesbiens Flag! monte au créneau pour dénoncer la discrimination subit par une policière lesbienne, dont la hiérarchie refuse la demande de congés parentaux, après l’accouchement de sa compagne. Flag explique que « Depuis 10 ans, les couples lesbiens dont la compagne attend un enfant, pacsés ou non et effectuant une demande de congés naissance se sont vus systématiquement attribuer les 3 jours prévus dans le Règlement Général d’Emploi de la Police Nationale (RGEPN) pour ce type d’événements familiaux. » Or à Lyon, ce droit n’est pas appliqué: « La hiérarchique de la policière refuse ce droit sous prétexte qu’il n’entre pas dans les cas prévus officiellement dans notre Règlement Général d’Emploi ». « Cette policière dont la partenaire vient d’accoucher de jumeaux est déjà localement victime de lesbophobie par un supérieur de son service » ajoute l’association qui a contacté la direction départementale et le ministère de l’intérieur. Ces derniers se rangent derrière le RGEPN pour légitimer ce refus.

Flag! dénonce ainsi une absence totale d’équité entre les policiers sur le plan national en laissant à la discrétion des Chefs de Service ou Directeurs le choix de discriminer ou pas des fonctionnaires de Police. L’association demande que l’article n°22 de la section 5 de l’annexe II du Règlement Général d’Emploi soit modifié sans délai afin de substituer la notion exclusive de père. Dans l’attente, elle préconise que soit maintenu la « jurisprudence » jusqu’ici appliquée par les différents Chefs de Service dans toute la France et qu’un congé exceptionnel de 3 jours soit accordé aux couples homosexuels.

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com: