Barcelone: le Pape poursuit sa croisade contre le mariage gay

pape-benoit-XVIEn visite à la Sagrada Familia de Barcelone, Benoît XVI a réitéré hier sa conception de la famille, « l’union indissoluble d’un homme et d’une femme ». Dans son discours il a dénoncé le mariage gay mais aussi l’interruption volontaire de grossesse (IVG), deux sujets de société récemment réformé par le gourvenement socialiste de José Luis Rodríguez Zapatero. Très catholique, l’Espagne est devenu récemment l’un des plus progressistes d’Europe sur les questions de société. Des réformes qui ont provoqué les foudres de l’Eglise qui en est encore à prêcher contre l’avortement, le préservatif et la contraception. Hier de nombreux manifestants catalans n’entendaient pas remettre en cause l’évolution progressiste de leur société.

kiss-in-barcelone

Kiss-in et manifestations contre la venue du Pape

Déjà plusieurs jours avant son arrivé, défenseurs de la laïcité et associations LGBT manifestaient à Barcelone au nom de la « diversité des morales » et contre les dépenses liées au voyage du pape venu consacrer dimanche la basilique de la Sagrada Familia.

Sous la bannière « Jo no t’espero » (Je ne t’attends pas, en catalan), marquée d’un triangle rouge en signe de danger entourant la mitre papale, un collectif rassemblant des associations de citoyens, des athées, des militants pro-homosexuels ou féministes se sont rassemblé à plusieurs reprises. Ils entendent  »montrer le pluralisme de la société catalane » et surtout exprimer « la diversité des morales » qui existent dans cette région du nord-est de l’Espagne, a expliqué le secrétaire général du Mouvement laïc et progressiste, Joffre Villanueva, à la tête de cette mobilisation.

manifestation-contre-la-venue-du-papeLes manifestants réclament en outre aux pouvoirs publics « la transparence » sur les dépenses liées à la visite papale, « pas seulement au chapitre de la sécurité, mais en général ». En effet, selon la municipalité de Barcelone, la visite de Benoît XVI coûtera environ 700.000 euros même si elle générera des revenus grâce à l’afflux de visiteurs.

Des défenseurs de la cause homosexuelle ont appelé via Facebook à une manifestation éclair, « d’une durée de deux minutes », sous le mot d’ordre « embrassez-vous au passage du pape ». Dimanche matin ils étaient ainsi 200 homos à s’embrasser au passage de la papamobile qui se rendait à la Sagrada Familia. A côté d’eux, les supporteurs du pape agitaient des drapeaux aux couleurs jaunes et blanches du Vatican.

Zapatero intervient contre l’ingérence du Vatican

Face aux déclarations de Benoît XVI, le chef du gouvernement José Luis Rodríguez Zapatero est personnellement intervenu pour rappeler au pape que l’Espagne est un « ‘Etat sans confession officielle’ qui, s’il ‘reconnaît le poids’ de l’Eglise catholique, ‘garantit la liberté de tous’ ».

En dépit des lois sur le mariage gay puis l’avortement votées depuis 2005, le Vatican a une « relation correcte » avec le gouvernement socialiste espagnol, assurait pourtant jeudi dernier le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi.

« C’est une relation correcte, dans laquelle le Saint-Siège ne cache pas ses préoccupations face aux positions diverses concernant des thèmes fondamentaux, comme la défense de la vie et la famille, ou la liberté religieuse », a déclaré le père Lombardi au quotidien El Pais.

Les défenseurs de la laïcité dénoncent cependant « les accords » existant entre l’Espagne et le Vatican, datant de 1976 et 1979, au sortir de la dictature franquiste, qui « hypothèquent la possibilité que notre pays soit laïc », souligne M. Villanueva.

L’église doit se réformer

Comme Soeur Anne-Marie, religieuse bretonne installée au Mali, nombreux sont les prêtres et les religieuses qui enfreignent les règles du Vatincan, à l’instar de cette émule de Soeur Teresa qui distribuait la pilule quand il s’agissait de sauver des vies. De plus, innombrables sont aujourd’hui les « fidèles » qui refusent l’intrusion de l’Église dans leur couple.

Le pape dispose d’enquêtes alarmantes montrant comment la déchristianisation gagne du terrain, comme au Brésil par exemple. Lui faudrait-il donc suivre l’évolution de la société ? Pas plus que ses prédécesseurs, il ne peut s’y résoudre. En même temps, il perçoit l’aspiration à une profonde réforme: pour rapprocher l’Église catholique de son peuple par une pratique plus « évangélique », et pour réunifier la chrétienté en renouant avec les « frères » orthodoxes et protestants, qui ont des prêtres mariés et des femmes pasteurs. Aux vues de ses derniers propos, il est peu probable que Benoit XVI ait la volonté et le courage de lancer un « Aggiornamento », permettant de rallier l’Eglise et la modernité.

Commentaires

Un commentaire sur “Barcelone: le Pape poursuit sa croisade contre le mariage gay”
  1. Jean dit :

    A propos du kiss-in:
    Des idiots qui ont le courage de manifester quand il n’ont rien a perdre.
    J’espère qu’ils manifesteront aussi chaque fois qu’un leader d’un pays musulman (ou les homo sont persecutès et parfois tués) visite Barcelone.
    Des vrais idiots!

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com: