Agression homophobe: procès aujourd’hui

homophobieDeux prévenus sont cités à comparaître aujourd’hui devant le Tribunal Correctionnel de Lyon, suite à une violente agression homophobe.

Les faits remontent à une nuit de novembre 2007, où Jérémy s’est fait agressé par 2 jeunes hommes de 21 et 22 ans, montée de la Grande Côte (1er arrondissement). Jérémy a eu 8 jours d’Incapacité Temporaire de Travail suite à ses blessures.

Dès le dépôt de plainte, Jérémy rapporte les propos homophobes (“sales pédés”“sales tarlouzes”) qui ont motivé l’agression. Ils ont également été attestés par le principal témoin des faits, Stéphane. Rapidement appréhendés, les deux suspects n’ont nullement nié les avoir proféré.

Pour autant, le Parquet de Lyon a refusé de retenir la circonstance aggravante d’homophobie malgré ce caractère incontestable des injures homophobes qui ont été proférées au moment de l’agression.

En matière de discrimination, il est toujours difficile pour la victime d’apporter la preuve, or dans ce dossier les propos injurieux était matériellement constitués et attestés. Aussi le choix du Parquet de Lyon nous parait totalement illogique : comment le Parquet de Lyon a-t-il pu écarter le caractère homophobe de l’agression alors que les éléments de la procédure en attestent ?

A cette audience, la victime, demande au Président du Tribunal Correctionnel de Lyon de requalifier les faits afin que l’homophobie soit enfin reconnue comme circonstance aggravante dans cette affaire. Nous espérons que Tribunal Correctionnel de Lyon accordera enfin à cette affaire toute l’attention que la gravité de tels actes nécessite, implique et induit

Soutenu dès ces débuts par la Lesbian and Gay Pride de Lyon, on ne peut admettre que ces infractions soient encore trop souvent banalisées par le laxisme du Parquet de Lyon. L’association suit d’ailleurs de prêt cette affaire et restera exigeante et vigilante jusqu’à ce que Jérémy obtienne enfin gain de cause et dédommagement. L’association, qui s’est portée partie civile auprès de la victime, se félicite du courage de cette dernière dans sa démarche.

Malgré cette étonnante mansuétude du Parquet de Lyon, la Lesbian and Gay Pride de Lyon, qui lutte au quotidien contre l’homophobie et la transphobie, incite très fortement les personnes homosexuelles et transsexuelles, victimes d’agressions ou de discriminations à contacter l’association, et à ne pas hésiter à porter plainte en mentionnant le caractère homophobe de l’agression.

www.fierte.net

Commentaires

2 commentaires sur “Agression homophobe: procès aujourd’hui”
  1. bernard fernand dit :

    Bernard de grenoble je suis gay et j’ai 52 ans , beaucoup trop d’agression homophobe il faut réagir et vite , pourquoi ne pas faire une manifestation partout en france pour dire non à l’homophobie , et que le gouvernement en prenne note , beaucoup trop de gay souffre à cause de l’homophobie , les médiats en parle pas , ses pas leur première préoccupation et je me bat contre toute discrimination et homophobie qui à dans se pays qui et la france , je suis pas allé beaucoup à l’école et je fait des fautes mes je veux me faire entendre , et j’espère que je serais entendu , pour certain je vais passé pour con mes je m’en tape je ses se que je vaux moi , le respect et la tolérance que certain non pas comme les hommes politique et j’en passe . Bernard le vendredi à 19h29

  2. bernard fernand dit :

    bernard fernand la lois contre l’homophobie : ou en est on ? pour moi le gouvernement de droite la mie au placard , donc plus de lois pour punir les agresseurs homophobe , ses pas étonnant qui à autant d’homos qui sont victime d’agresseur , y vas bien falloir condamné l’état pour discrimination homophobe , et les médiats y en parle même pas . Parlons des personnes gays sans papier qu’on les expulse dans leur pays ou il risque la mort , les préfets les envois directement au terminus . que font les droit de l’homme ?

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com: