Agression homophobe en marge de la Gay Pride

Place des Pavillons - Lyon 7èmeQuatre jeunes filles, ainsi qu’un homme intervenu pour les défendre, se sont fait agressés samedi 12 juin Place des Pavillons (Gerland), sous le regard de nombreux témoins impassibles.

Les 4 adolescentes de 14 à 17 ans rentraient de la Gay Pride lorsqu’elles on été été prises à partie et tabassées par un groupe de jeunes garçons vraisemblablement du quartier.

Malgré la peur et le choc de l’agression, les 4 jeunes filles ont choisi de parler pour que leur histoire ne se reproduise pas et surtout pour mettre en avant l’acte courageux de la seule personne qui est venue à leur secours. Le jeune homme a été passé à tabac par près d’une dizaine de jeune, et ce dans l’indifférence générale. Il souffre de côtes fêlées et d’un traumatisme crânien.

Voir le reportage TLM:

Sur son blog, l’adjoint au maire du 7ème arrondissement marque aussi son indignation. Il explique: « Nous avons pour notre part installé il y a 4 ans une vidéo-surveillance sur la place. Nous avons interpellé les services de police et demandé au centre de visionnage municipal d’inspecter les bandes, histoire de voir si nous avons pu prendre le visage de ces jeunes agresseurs qui demandent des fellations à des mineurs et les frappent. Juste parce qu’elles sont allées un jour à la gay pride… ».

Hier matin, un jeune homme de 19 ans a été interpellé. Il a été reconnu par les victimes mais nie toute implication. Le parquet devrait retenir le caractère homophobe de l’agression.

- mise à jour samedi 19 juin 2010 -

Dans un communiqué de presse diffusé ce jour, Lesbian & Gay Pride de Lyon (LGP Lyon) annonce qu’elle se porte Partie Civil au côté des victimes.

« Les 4 filles mineures ont été victimes d’une agression à caractère lesbophobe perpétrée par deux hommes. Mineurs, elles se sont vues proposer par leur agresseur de lui pratiquer une fellation dans le but de les « guerir » de leur homosexualité. Une telle attitude relève du sexisme et de l’homophobie la plus dégradante et la plus lâche qui soit. Bien que l’endroit était très fréquenté, elles ont pu être insultées et frappées à la tête dans l’indifférence générale avant que n’intervienne un chauffeur de taxi. »

« L’un des deux agresseurs a été formellement identifié par les victimes et arrêté par les forces de l’Ordre. Le Procureur de la République a requis un mandat de dépôt. Il vient de comparaître devant le juge des libertés et de la détention qui a ordonné sa mise en détention. Il est poursuivi pour deux motifs aggravants :

1. violence volontaire en raison de l’orientation sexuelle (supposée) des victimes ;

2. violence sur mineurs de moins de quinze ans ; »

La Lesbian and Gay Pride de Lyon demande au Tribunal correctionnel de Lyon de sanctionner avec beaucoup de fermeté le machisme et la lesbophobie. Elle rappelle que « cet acte n’est pas isolé. Chaque année, des lesbiennes sont agressées, insultées, molestées, par des hommes, jeunes pour la plupart, qui, dans ces actes, expriment tout à la fois leur perception de ce qu’est une femme, et leur perception de l’homosexualité. La lutte contre les violences faites aux femmes passe par des mesures de police et de justice, elle passe aussi par des mesures éducatives, seules à même de modifier en profondeur les comportements ». La LGP Lyon en appelle aux pouvoirs publics pour qu’une politique volontariste soit menée dans cette direction.

Commentaires

4 commentaires sur “Agression homophobe en marge de la Gay Pride”
  1. flo dit :

    le pire c’est les badauds qui regardent sans réagir !!!

  2. AncienEmpereur dit :

    Je ne suis absolument pas surpris! Hélas!

    Ce n’était pas un secret que des jeunes filles lesbiennes (?) et un chauffeur de taxi se fassent passer à tabac à Gerland un jour: je me pose une question quand même, n’en déplaise à certains, pourquoi, si c’est vrai, les adolescentes ne se sont pas débarasser des étiquettes où tous autres signes aux couleurs de la Gay Pride de retour dans leur quartier?

    Lyon, est certes une grande ville mais ce n’est pas Paris et malheureusement, de nombreuses personnes à ce que j’en ai compris des années auparavant, étaient ravies, flattées qu’un peu d’action ait lieu à Gerland!

    C’est triste, agresssion gratuite ou homophobe: malheureusement cet incident démontre avec violence que Lyon n’est pas vraiment Paris et jamais aucun quartier exclusivement gay comparable au quartier du Marais pourra se créer! Non?

    En tous les cas, à chacun son bouc-émissaire!

  3. boutrosdu93 dit :

    c’est vraiment triste mais sinon un truc drole pour detendre l’atmosphere je lit l’article puis je vois agression dans le 7eme qui est un arondissement tres riche ou des agressions homophobes sont tres rares (plutot dans le 18eme 19eme 20eme ou le marais) j’ai compris apres que ce n’etait pas a paris mais a lyon

  4. Alex dit :

    est-ce que quelqu’un sait si l’agresseur a été condamné et si oui à quoi?

    merci

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com: