12 parlementaires rhônalpins signent un texte homophobe

homoparentalité-texte-contre-lyon

Au niveau de la région, douze parlementaires ont co-signé un texte national qui sous prétexte de défendre le droit de l’enfance, est en réalité ouvertement homophobe. Ainsi ce manifeste  exige « le droit fondamental de l’enfant d’être accueilli et de s’épanouir dans une famille composée d’un père et d’une mère ».

A Lyon, l’association Lesbian and Gay Pride a rapidement dénoncé cette initiative rétrograde et homophobe: « au nom de nos convictions politiques, nous refusons que des personnes soient montrées du doigt comme elles le sont dans ce manifeste » se justifie-t-elle.  L’association dénonce ce discours qui veut faire croire que « l’homosexualité serait un « choix » contradictoire avec celui d’accueillir un enfant. ». En effet le texte affirme que  « Ces personnes ont choisi une vie sans possibilité d’enfants », une assertion tout à fait insupportable pour les personnes homosexuelles qui n’ont rien choisi, mais qui en revanche savent parfaitement compatibles leur orientation sexuelle et leur désir d’élever des enfants.

De plus, ce texte met également en avant « le principe de précaution, inscrit dans notre Constitution » ce qui revient à cataloguer les familles homoparentales comme potentiellement dangereuses.

Plus d’un français sur deux favorable à l’adoption chez les gays

Au niveau national, les associations Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans constatent que cette initiative discriminante et stigmatisante à l’encontre des familles monoparentales et homoparentales n’a recueilli que 82 signatures contre 174 en 2006. Le nombre de signataires a donc baissé et démontre ainsi que les idées défendues par ces associations depuis des années progressent tant au sein de la représentation démocratique que dans notre société.

Le dernier sondage BVA publié le 14 janvier 2012 confirme d’ailleurs cette tendance. Il indique que six français sur dix se déclarent favorables au mariage homosexuel, et 56% pour l’adoption.

-

En Rhône-Alpes, les parlementaires qui ont signé cette entente parlementaire sont :

COCHET Philippe, député du Rhône

MEUNIER Philippe, député du Rhône

AMOUDRY Jean-Paul, sénateur de Haute-Savoie

BIRRAUX Claude, député de Haute-Savoie

SADDIER Martial, député de la Haute-Savoie

BLANC Etienne, député de l’Ain

BRETON Xavier, député de l’Ain

FLORY Jean-Claude, député de l’Ardèche

MOYNET-BRESSAND Alain, député de l’Isère

REMILLER Jacques, député de l’Isère

NICOLIN Yves, député de la Loire

ROCHEBLOINE François, député de la Loire

Commentaires

2 commentaires sur “12 parlementaires rhônalpins signent un texte homophobe”
  1. micka dit :

    Quand je pense que Lyon veut tenir le crachoir à Paris, je ne m’attendais pas à une atmosphère aussi rétrograde, intégriste et nationaliste en migrant… Il y a encore du chemin à faire pour passer pour une capitale européenne. Merci Marie ;)

  2. dan dit :

    Nous avons la chance de vivre dans un pays ou la liberte d’etre homosexuel est reconnue par la loi.
    Mais il faut bien le reconnaitre, cette inclinaison sexuelle n’est pas accepté volontier par beaucoup « d’hetero ». Mais ils la tolere….car ils pensent que c’est contre nature…meme si dans la nature elle existe cependant chez quelques especes. La liberte des uns s’arrete ou commence celle des autres. Je crois que les homoseuels doivent pourvoir vivre normalement en couple ou non mais que cette orientation sexuelle ne doit pas faire l’objet de pubicite. Elle doit rester discrete. Sans quoi certains groupes pourraient en profiter pour remettre en cause l’existance mçeme de cette liberte.
    Cette liberte n’est pas a encourager meme si elle doit etre preservee.

Ton avis - ajouter un commentaire:

CAPTCHA image

C'est aussi sur GayinLyon.com: